Venant en déduction du loyer à payer chaque mois par le locataire d'un ménage modeste ou en état de précarité, cette aide s'élève à 60 € (studio et logement avec une chambre), 80 € (logement de deux chambres), 100 € (trois chambres), 120 € (quatre chambres) et 140 € (cinq chambres et plus). Pour les ménages à revenus moyens, chacun de ces montants doit être diminué de 20 €. Attention, cette aide qui peut être cumulée avec l'allocation de loyer (cumul devant être inférieur à 200 €), doit être augmentée de 30 € si l'habitation est située en zone de pression immobilière - là où le prix moyen des maisons ordinaires excède de plus de 35 % le prix moyen des mêmes maisons calculé sur le territoire régional - sans qu'elle puisse être supérieure à 150 €. Maintenant, dans l'hypothèse d'un nouveau mandat de gestion ou contrat de location, une telle nouvelle aide financière peut être demandée - FWL, 071/20.77.11 ; www.fwl.be (Belga)

Venant en déduction du loyer à payer chaque mois par le locataire d'un ménage modeste ou en état de précarité, cette aide s'élève à 60 € (studio et logement avec une chambre), 80 € (logement de deux chambres), 100 € (trois chambres), 120 € (quatre chambres) et 140 € (cinq chambres et plus). Pour les ménages à revenus moyens, chacun de ces montants doit être diminué de 20 €. Attention, cette aide qui peut être cumulée avec l'allocation de loyer (cumul devant être inférieur à 200 €), doit être augmentée de 30 € si l'habitation est située en zone de pression immobilière - là où le prix moyen des maisons ordinaires excède de plus de 35 % le prix moyen des mêmes maisons calculé sur le territoire régional - sans qu'elle puisse être supérieure à 150 €. Maintenant, dans l'hypothèse d'un nouveau mandat de gestion ou contrat de location, une telle nouvelle aide financière peut être demandée - FWL, 071/20.77.11 ; www.fwl.be (Belga)