Trends-Tendances

Les assureurs ont décidé de prolonger les différentes mesures de protection pour les personnes et les entreprises fragilisées par la crise du coronavirus, indique jeudi l'Union professionnelle des entreprises d'assurances Assuralia. Le secteur s'engage à soutenir "de manière proactive" le redressement de l'économie belge dans les années à venir.

Article du magazine

Hameçonnage, rançongiciel, fraude au CEO: les pirates informatiques ne manquent pas d'imagination pour arnaquer entreprises et télétravailleurs. Heureusement, de plus en plus de compagnies proposent de couvrir les dégâts dus aux cyberattaques. En quoi consiste cette assurance? A qui s'adresse-t-elle? Comment limiter les risques cybernétiques?

Trends-Tendances

Lors du dernier week-end de septembre, la tempête Odette qui a touché principalement le littoral, a causé pour 23,6 millions d'euros de dégâts assurés, selon les estimations publiées lundi par Assuralia, l'union professionnelle des entreprises d'assurances. 13.617 personnes ont pu faire intervenir leur assurance incendie ou omnium à la suite du phénomène météorologique.

Article du magazine

Les moniteurs d'activité physique regorgent d'informations très intéressantes pour les assureurs. Des infos qui sont d'ailleurs massivement commercialisées dans plus d'un pays. Chez nous, une proposition de loi visant à empêcher cette situation vient d'être approuvée. "Le but est d'éviter que des algorithmes ne désignent les personnes qui ont droit à une assurance maladie ou vie abordable."

Article du magazine

La crise du coronavirus a suscité une nouvelle vague de bénévolat en Belgique, semble-t-il. Coudre des masques pour une bonne cause, faire les courses pour les aînés fragilisés, " skyper " les personnes isolées : les volontaires se bousculent au portillon et de nombreuses plateformes en ligne font le lien entre l'offre et la demande. Mais peut-on s'improviser bénévole sans autre formalité ? Dans quelle mesure est-on protégé ou assuré ?

Trends-Tendances

Après que le gouvernement fédéral a mis en place une garantie d'État pour les nouveaux prêts bancaires dans le cadre de la crise du coronavirus, des discussions sont en cours avec la Banque nationale sur un système permettant de maintenir l'assurance-crédit, qui doivent protéger les entreprises contre les défauts de paiement. Il est question d'une garantie d'un milliard d'euros, écrivent vendredi De Tijd et L'Echo.