Article du magazine

La crise du coronavirus a suscité une nouvelle vague de bénévolat en Belgique, semble-t-il. Coudre des masques pour une bonne cause, faire les courses pour les aînés fragilisés, " skyper " les personnes isolées : les volontaires se bousculent au portillon et de nombreuses plateformes en ligne font le lien entre l'offre et la demande. Mais peut-on s'improviser bénévole sans autre formalité ? Dans quelle mesure est-on protégé ou assuré ?

Trends-Tendances

Après que le gouvernement fédéral a mis en place une garantie d'État pour les nouveaux prêts bancaires dans le cadre de la crise du coronavirus, des discussions sont en cours avec la Banque nationale sur un système permettant de maintenir l'assurance-crédit, qui doivent protéger les entreprises contre les défauts de paiement. Il est question d'une garantie d'un milliard d'euros, écrivent vendredi De Tijd et L'Echo.

Trends-Tendances

Les travailleurs mis au chômage temporaire et les entreprises contraintes de fermer leurs portes ou dont l'activité économique chute fortement vont pouvoir bénéficier de mesures favorables de la part du secteur de l'assurance, annoncent jeudi l'union professionnelle Assuralia et la Banque nationale de Belgique. Un dispositif concernant les assurances relatives au solde restant dû et les assurances-incendie sera notamment mis en place.