Evitez une augmentation de votre prime d'assurance solde restant dû

18/09/18 à 11:39 - Mise à jour à 11:39
Du Trends-Tendances du 13/09/18

Un diabète, une maladie psychique ou des problèmes cardiovasculaires : si vous souffrez d'une telle pathologie, vous pourriez devoir payer une prime plus élevée pour votre assurance solde restant dû. Quels sont vos droits ? Et que pouvez-vous faire pour obtenir des conditions plus favorables ?

Quand vous souscrivez un emprunt, par exemple pour acheter une maison, une assurance solde restant dû peut être utile. Ceux qui concluent une telle assurance et décèdent avant que leur crédit ne soit remboursé ont en effet la garantie que la compagnie d'assurances prendra en charge tout ou partie de la somme qu'il restait encore à payer. Cette assurance offre donc à la fois une protection aux héritiers et au prêteur. Mais tout le monde ne peut conclure cette couverture aux mêmes conditions. La plupart des Belges paient une prime de base, mais ceux qui sont exposés à un risque plus élevé de décès avant que l'emprunt ne soit remboursé doivent verser un supplément. Ils peuvent également voir cette protection leur être refusée si l'assureur estime ce risque trop élevé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires