Selon la FSMA, Optimco a recouru de manière illicite et pendant plusieurs années aux services de cinq intermédiaires d'assurance dont l'inscription avait expiré. L'autorité a entamé une procédure à l'encontre d'Optimco et un règlement transactionnel a finalement été conclu.