Lorsque vous réservez un voyage, une assurance annulation vous est systématiquement proposée. Si vous l'acceptez, la police sera souvent émise par une compagnie étrangère, que vous ne connaîtrez sans doute pas et dont vous ne prendrez pas nécessairement la peine de lire les conditions générales. Or celles-ci peuvent stipuler que seuls un décès, une maladie grave ou un accident justifient une annulation - alors que pour d'autres, une simple maladie suffit. D'autres compagnies encore, mais pas toutes, acceptent que le licenciement soit une raison pour ne pas partir. Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passerait si la personne qui vous remplace au boulot pendant votre absence faisait faux bond et que vos vacances étaient annulées ? Bref, mieux vaut savoir contre quoi précisément vous souhaitez vous protéger et quelle assurance choisir.

"C'est un vrai embrouillamini. Toutes les banques ou presque commercialisent des cartes de crédit différentes, assorties de garanties inégales." Chantal Van Wulpen (Touring)

En associant de plus en plus souvent des polices voyage aux cartes de crédit qu'elles commercialisent, les banques marchent sur les plates-bandes des assureurs spécialisés. " Les banques ont constaté que les cartes se vendaient mieux si elles offraient de petits plus. Cela fait bien d'annoncer une assurance voyage gratuite ", constate Chantal Van Wulpen, directrice des ventes voyages chez Touring. Reste que " des assurances entièrement gratuites, cela n'existe évidemment pas ".

Une carte de crédit coûte de 5 à 200 euros, voire plus, par an. Certaines banques proposent des cartes sans frais, auxquelles n'est alors associée aucune protection à l'étranger. Les cartes MasterCard d'Argenta et Visa Classic de Keytrade, par exemple, sont gratuites - la première année seulement, dans le cas de la Visa Classic : vous paierez, à partir de la deuxième, 25 euros par an, à moins d'avoir effectué 12 transactions au minimum au cours de l'année précédente.

Les cartes MasterCard Gold d'Argenta et Visa Gold de Keytrade, qui coûtent respectivement 40 et 50 euros par an, incluent une assurance annulation et assistance voyage. Elles promettent également le paiement d'un capital en cas de décès ou d'invalidité permanente par suite d'un accident survenu à l'étranger. Elles ne remboursent toutefois jamais les frais médicaux et les dommages matériels résultant d'un accident.

Comparer des pommes et des poires

Certaines cartes de crédit ne proposent qu'une assurance annulation, d'autres une assurance annulation, accident, assistance et retard du vol ou des bagages. " C'est un vrai embrouillamini, déplore Chantal Van Wulpen. Toutes les banques ou presque commercialisent des cartes de crédit différentes, assorties de garanties inégales. " Cela complique la comparaison entre les cartes, de même qu'avec les assurances voyage pures. " Cela revient à comparer des pommes et des poires, poursuit notre spécialiste. Ce qui est certain, c'est que les garanties et les couvertures des assureurs sont beaucoup plus vastes. "

Pour Maarten Matienko, l'assurance assistance voyage du VAB, dont il est le porte-parole, " offre au minimum les mêmes garanties, qui sont de surcroît beaucoup plus généreuses au niveau des postes importants ". Il prend l'exemple des frais médicaux : " L'assurance du VAB intervient jusqu'à un million d'euros dans les frais médicaux, contre 125.000 euros seulement dans le cas de la MasterCard Gold d'Argenta. La suite du traitement n'est pas couverte par cette dernière, alors qu'elle l'est jusqu'à 6.200 euros par le VAB ".

90 % d'économie

La carte Beobank Visa Gold, proposée pour 5 euros par an seulement, offre une assurance assistance et accidents à l'étranger, mais pas de couverture annulation. Elle est 90 % moins chère que les cartes proposées par certaines autres banques, et ne coûte qu'une fraction du prix des polices des assureurs voyage purs. Ses garanties et couvertures sont-elles dès lors limitées, elles aussi ? Nous avons consulté les conditions générales de plusieurs contrats.

L'assurance accidents à l'étranger de la carte Beobank Visa Gold, par exemple, n'intervient qu'en cas d'accident survenu à bord de transports en commun. La carte MasterCard Gold d'Argenta couvre également les voitures de location et les taxis, pour autant qu'ils aient été payés par son biais. L'assurance assistance voyage de Beobank Visa Gold ne couvre que le titulaire de la carte, son conjoint légal et leurs enfants à charge âgés de moins de 23 ans, alors que la MasterCard Gold d'Argenta intervient au profit de tous les membres du ménage résidant au foyer du titulaire. En d'autres termes, une carte exige que le couple soit marié, l'autre pas.

L'assurance assistance voyage et l'assurance annulation de VAB, de Touring et d'Europe Assistance autorisent le client à préciser le nombre de personnes à assurer, dont dépend ensuite le montant de la prime ( voir le tableau " Combien coûte une assurance voyage ? ") Vous avez donc la certitude que tous les voyageurs sont effectivement assurés. Ces formules ont également l'avantage de la clarté alors que dans le cas des cartes de crédit, les assurances ne sont qu'un avantage parmi d'autres.

Pas partout

" Sachez non seulement qui, mais aussi quel type de voyages, est assuré ", recommande Jan Van Heel, chief marketing d'Europe Assistance. Une carte de crédit à destination professionnelle n'interviendra pas nécessairement dans un contexte privé. Et inversement. Les conditions générales de la carte MasterCard Gold d'Argenta précisent que " les voyages réservés et effectués dans un cadre professionnel " ne sont pas assurés, par exemple.

Chantal Van Wulpen de Touring attire également notre attention sur les différences, considérables, sur le plan du confort. " Lorsque l'un de nos assurés a un problème, il lui suffit d'appeler notre centrale d'assistance : son interlocuteur lui dira que faire et l'aidera dans toute la mesure du possible, explique-t-elle. Les titulaires de cartes de crédit savent-ils à qui s'adresser s'il leur arrive quelque chose ? Pas à la banque émettrice en tout cas, car elle travaille en sous-traitance avec des assureurs. " Beobank, par exemple, collabore avec la compagnie britannique Millsteam Underwriting Limited, laquelle confie l'organisation et l'exécution de son assistance voyage au néerlandais Eurocross Assistance.

Pour Maarten Matienko, une assurance assistance à l'étranger doit décharger autant que possible le client de ses problèmes. " Les gens n'ont pas envie d'avoir à se préoccuper de la qualité du service, du montant des frais médicaux ou de la nature des soins remboursés ", rappelle-t-il. Les assureurs " purs " appliquent en outre le système du tiers payant, en vertu duquel ils paient les factures aux prestataires de services directement. Ce qui n'est pas toujours le cas des assurances proposées par les cartes de crédit.

" De nombreux hôpitaux américains refuseront de vous admettre si vous n'êtes pas assuré ", avertit par ailleurs Chantal Van Wulpen. En Europe, vous pourrez la plupart du temps faire appel à l'assistance voyage de votre mutuelle également. " Hors Europe, je ne peux que recommander de souscrire une assistance ", poursuit notre interlocutrice. Maarten Matienko précise que l'assurance assistance voyage du VAB autorise le client à choisir le type d'hôpital où il souhaiterait être admis en cas de problème, alors que l'assurance des cartes de crédit ne prévoit la plupart du temps qu'une admission en hôpital public.