Ce n'est pas avec les obligations de l'Etat belge (OLO) que les compagnies feront le bonheur de leurs assurés, puisque le taux belge à 10 ans s'est écrasé aux environs de 0,25 %. Guère non plus avec des actions de rendement telles que les SIR (anciennes sicafi) car, en dépit du caractère très défensif de ces valeurs, la réglementation européenne Solvency 2 impose aux assureurs de couvrir le risque en immobilisant des fonds propres pour pas moins de 39 % de leur valeur. Trop cher pour en consommer sans modération !
...