"Résilier une assurance pourra bientôt se faire par email", titrait un article de journal. Le ministre des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) et le ministre de l'Agenda numérique Alexander De Croo (Open Vld) vont adapter la loi, de telle sorte que les clients pourront bientôt résilier une police d'assurance par un simple email adressé au siège central de la société d'assurance.

Du passé l'obligation pour les preneurs d'assurance d'envoyer une lettre recommandée pour résilier un contrat d'assurance. Une pratique fastidieuse et coûteuse. C'est comme si tout était fait pour rendre le transfert d'assurance d'un assureur à l'autre le plus difficile possible. A moins qu'il existe une bonne raison pour laquelle vous devez avertir la compagnie d'assurance au moins trois mois avant la date d'échéance d'une police si vous ne désirez pas de prolongation tacite de votre contrat ?

Les assureurs ont peu de raisons de se soucier du client

Le contraste avec les secteurs des télécoms et de l'énergie ne peut pas être plus grand. Par analogie avec le secteur de l'énergie, dans le secteur des télécoms, Easy Switch est en vigueur depuis le 1er juillet. Cette procédure facilite le changement d'opérateur. Le nouvel opérateur règle l'interruption du contrat pour le client auprès de l'ancien opérateur. La concurrence peut ainsi jouer pleinement. Le site web meilleurtarif.be, contrôlé par l'organe de surveillance BIPT, rend également la comparaison des contrats télécom plus simple.

Au niveau de l'énergie, chaque régulateur des marchés des énergies en Belgique (CWAPE pour la Wallonie, BRUGEL pour la Région Bruxelles-Capitale et la VREG pour la Flandre) a son propre outil de comparaison, mais il existe aussi Monenergie.be, une initiative 100% indépendante des régulateurs des marchés des énergies.

Tout cela fait que les sociétés actives dans les secteurs de l'énergie et des télécoms chouchoutent leurs clients afin de ne pas les perdre. Dans un environnement où la comparaison des contrats est complexe et la résiliation des contrats est encore plus compliquée, les assureurs n'ont pas d'intérêt à se soucier de l'approche client.