Plus de trois millions de Belges épargnent en prévision de leur retraite. Un peu plus de 1,6 million de nos compatriotes achètent des titres d'un fonds d'épargne-pension et près de 1,5 million investissent dans une assurance-vie, selon les derniers chiffres disponibles. L'épargne-pension est une façon d'économiser pour ses vieux jours qui permet de bénéficier, sous certaines conditions, d'une réduction d'impôt accordée par l'Etat belge dans le cadre de l'épargne-pension.
...

Plus de trois millions de Belges épargnent en prévision de leur retraite. Un peu plus de 1,6 million de nos compatriotes achètent des titres d'un fonds d'épargne-pension et près de 1,5 million investissent dans une assurance-vie, selon les derniers chiffres disponibles. L'épargne-pension est une façon d'économiser pour ses vieux jours qui permet de bénéficier, sous certaines conditions, d'une réduction d'impôt accordée par l'Etat belge dans le cadre de l'épargne-pension. Bon nombre d'épargnants attendent la fin de l'année pour effectuer leur versement annuel. Dommage car il est plus intéressant de verser dès le mois de janvier. Il est des assurances épargne-pension comme des comptes d'épargne : le calcul des intérêts commence dès que l'assureur dispose de l'argent. Les intérêts commencent à courir dès ce moment-là et c'est l'effet boule de neige : avec les intérêts sur les intérêts, l'épargnant peut se constituer un joli pactole en fin de compte. Il faudrait une boule de cristal pour prédire l'avenir en Bourse et choisir avec certitude le meilleur moment pour faire les versements et acheter des titres du fonds d'épargne-pension au meilleur prix. Mais comme nous n'avons pas de boule de cristal, mieux vaut verser le montant intégral dans le fonds d'épargne-pension en janvier ou répartir les versements sur l'année. Chez KBC par exemple, 90% des clients optent pour l'ordre de prélèvement automatique, généralement mensuel. Une sage décision. Ce faisant, l'épargnant ne risque pas de faire un versement après une hausse, après l'annonce de l'un ou l'autre record à Wall Street. Des versements méthodiques et réguliers permettent d'exclure toute réaction émotionnelle. Selon la fédération sectorielle Assuralia, les épargnants ayant opté pour une assurance épargne-pension préfèrent la formule avec taux fixe ou une assurance-vie de la branche 21. Les assureurs garantissent en effet la mise de départ et les intérêts en investissant l'argent des épargnants dans des placements sûrs, comme les obligations d'Etat. Les intérêts garantis ont nettement régressé au fil des années du fait de la baisse des intérêts sur les obligations d'Etat sûres. Une participation aux bénéfices de l'assureur peut s'ajouter aux intérêts. " Le rendement moyen des assurances épargne-pension sur la période 2009-2018 s'élevait à 3,4% par an ", a fait savoir Assuralia dans un récent communiqué de presse. Chez AG Insurance, le plus grand assureur du pays, le rendement annuel moyen s'élevait à 3,2% pour la même période. Si vous avez chaque fois versé le maximum fiscal pour votre assurance épargne-pension depuis la création de la formule en 1987, vous pouvez compter sur un rendement moyen de 4,26% par an, a expliqué AG Insurance. En 2018, les épargnants ont dû se contenter d'un rendement de 2,1%. Le rendement global pour 2019 ne sera annoncé par AG Insurance que fin janvier. Le taux d'intérêt garanti est actuellement de 0,75%. Confirmation d'AG Insurance : une petite minorité opte pour l'épargne-pension avec assurance de la branche 23, pour laquelle le rendement dépend des fonds d'investissement sous-jacents. La combinaison branche 21/branche 23 - parfois appelée branche 44 - n'est pas possible chez AG Insurance, mais bien chez Allianz par exemple. Pareil contrat peut s'avérer intéressant pour les épargnants disposés à augmenter ou diminuer temporairement la prise de risques, en fonction de la situation en Bourse ou de leur âge. Attention : tous les rendements cités ne tiennent pas compte des frais d'entrée. Le rendement réel de l'argent que vous avez mis de côté sera donc encore légèrement inférieur. Plus long est le terme, moins les frais d'entrée uniques pèsent sur le rendement. Il est primordial de faire particulièrement attention aux frais, question de minimiser le plus possible votre handicap quand vous commencez à épargner. Sachez que les frais d'entrée sont moins élevés pour les fonds que pour les assurances. Certains fonds d'épargne-pension n'exigent pas de frais d'entrée, comme les fonds d'épargne-pension d'Argenta, le Pension Fund Balanced Plus de Belfius et l'Interbeurs Hermes, le fonds d'épargne-pension de la banque privée anversoise Dierickx Leys. Aux frais d'entrée s'ajoutent encore des frais de gestion mais ils sont généralement calculés dans le rendement. Metropolitan-Rentastro Growth est un des premiers fonds d'épargne-pension créés dans notre pays. Le 2 février 1987, un titre coûtait l'équivalent de 18,2 euros. Il en vaut aujourd'hui 274 euros. Ce qui équivaut à un rendement moyen de 8,6% sur base annuelle pour les épargnants de la première heure, soit environ deux fois plus que le rendement offert par AG Insurance. Au départ, le fonds était distribué par Metropolitan Bank, racheté en 1996 par le Crédit à l'Industrie. Rebaptisée Fintro en 2005, cette institution est une filiale de BNP Paribas Fortis. De tous les fonds d'épargne-pension belges, Metropolitan- Rentastro Growth est celui qui a réalisé le meilleur rendement sur 10 ans. En 2019, seul le fonds d'épargne-pension Argenta, géré par Degroof Petercam Asset Management, a fait mieux. Crelan Pension Growth Classic investit la plupart de ses actifs dans le fonds d'épargne-pension Metropolitan- Rentastro Growth, créé il y a quelques années. Il y a un léger retard dans l'investissement de l'argent des clients car il s'agit d'un feeder, autrement dit d'un fonds qui nourrit un autre fonds. Crelan Pension Growth Classic nourrit Metropolitan-Rentastro Growth. L'argent des clients Crelan arrive donc en léger différé dans le même fonds que celui des clients Fintro. Le fonds Metropolitan-Rentastro Growth est géré par le gestionnaire de patrimoine BNP Paribas Asset Management, conjointement avec les trois fonds que BNP Paribas Fortis vend à ses clients, à savoir BNP Paribas B Pension Growth, Balanced et Stability. Le premier fonds investit davantage en actions qu'en obligations, le deuxième répartit l'argent plus ou moins équitablement entre les deux classes d'actifs et le troisième investit plus en obligations qu'en actions. BNP Paribas B Pension Stability est un des cinq fonds d'épargne-pension défensifs spécialement conçus pour offrir une plus grande sécurité aux épargnants âgés. Suite au krach de 2008, les fonds d'épargne-pension ont perdu un quart de leur valeur. Un drame pour les personnes qui comptent récupérer leur épargne le jour de leur 65e anniversaire. C'est pourquoi certains consultants conseillent à leurs clients de plus de 55 ans d'opter pour un fonds d'épargne-pension défensif.