Selon la FSMA, la plupart de ces assurances ne seront pas en mesure de payer aux employés la pension complémentaire à la date promise. Le deuxième pilier serait mal en point.
...

Selon la FSMA, la plupart de ces assurances ne seront pas en mesure de payer aux employés la pension complémentaire à la date promise. Le deuxième pilier serait mal en point. De nombreux régimes de pension présentaient, en effet, en 2017 une insuffisance de financement des engagements à court et à long termes. Ainsi, en ce qui concerne les réserves acquises, 18 % des régimes de pension présentaient en 2017 une insuffisance de financement par rapport aux réserves acquises. Les assureurs ont, dans ces cas, dû demander des primes supplémentaires aux organisateurs. Ces insuffisances ne résultent pas de fluctuations de la valeur de l'actif mais s'expliquent plutôt parce que le financement n'est pas conforme à l'évolution des obligations de pension. En ce qui concerne la protection des droits de pension à long terme, en fonction de l'hypothèse de rendement du fonds de financement (0 % ou 2 %), l'étude a montré que respectivement deux tiers et 58 % des régimes ne garantissent pas un rendement attendu suffisant pour garantir le paiement des prestations acquises.