Pas mal de pays (surtout en Amérique Latine) sont touchés par le virus Zika. Ce sont surtout les femmes enceintes qui voyagent vers ces régions qui courent un danger. Le virus favoriserait en effet la microcéphalie, une affection qui provoque des anomalies de la boîte crânienne chez le foetus. Tant le SPF Affaires étrangères que le SPF Santé Publique conseillent aux femmes enceintes de reporter leur voyage vers les pays à risque. Cette recommandation vaut aussi pour les femmes qui aspirent à être enceinte dans un futur proche, et même pour les hommes dont la partenaire est enceinte ou souhaite l'être.

Que se passe-t-il si vous avez planifié un voyage vers une région à risque: pouvez-vous annuler celui-ci ou le reporter ? La plupart des organisateurs de voyages belges sont disposés à modifier ou annuler la réservation sans frais en cas d'avis négatif de voyage officiel pour la destination.

"Le SPF Affaires étrangères ne peut toutefois pas émettre d'avis négatif de voyage officiel sur le plan de la santé", explique Antoon van Eeckhout, président de l'association flamande des agences de voyages (Vereniging Vlaamse Reisbureaus). "Cela ne peut se faire que par un médecin ou par une institution médicale."

"Cela laisse de toute façon l'organisateur de voyages libre de suivre ou non les avis officiels", dit van Eeckhout. "Dans la pratique, tout dépend des circonstances précises. L'organisateur de voyages a-t-il déjà payé des acomptes à son fournisseur qu'il ne peut plus récupérer ? S'agit-il d'un bon client ou d'un client occasionnel ? S'agit-il d'un risque réel ? Tous ces facteurs contribuent à la prise de décision finale."

"Chaque organisateur de voyages a en effet le droit de décider lui-même", confirme Geert Raes de l'Association of Belgian Tour Operators. "La plupart des organisateurs de voyages belges désirent bien sûr exclure les risques le plus possible. En cas de danger dans le cadre du virus Zika, une preuve de l'existence de grossesse sera essentielle, il est vrai." Pour les femmes qui désirent un enfant à court terme - pour qui le risque est tout aussi élevé -, une telle chose est bien sûr plus difficile.

Et l'assurance annulation ?

C'est au tour-opérateur ou à la compagnie aérienne de dédommager le client ou de proposer une destination alternative ou un autre vol

Que se passe-t-il si vous avez souscrit une assurance annulation pour un voyage vers une zone à risque, éventuellement dans le cadre d'une police assistance voyage ? "La réponse dépend des conditions de la police, et celles-ci varient d'un assureur à l'autre", dit Wauthier Robyns d'Assuralia, l'association belge des compagnies d'assurance. Un sondage auprès d'un certain nombre d'assureurs confirme en effet que certains acteurs sont plus flexibles que d'autres.

AG Insurance et BNP Paribas Fortis vendent l'assurance annulation NoGo d'Europ Assistance. Celle-ci ne prévoit pas d'intervention financière en cas d'annulation d'un voyage en raison du virus Zika. "C'est en effet au tour-opérateur ou à la compagnie aérienne de dédommager le client ou de lui proposer une destination alternative ou un autre vol", ressort-il là. Chez ING et Ethias, le virus Zika ne constitue également pas un motif valable pour l'annulation du voyage dans le cadre de l'assurance annulation.

Si vous avez souscrit une assurance annulation chez KBC (en dehors de l'assurance annulation éventuellement liée à votre carte de crédit), dans ce cas votre voyage peut bel et bien être annulé sur base du virus Zika. "Une condition est toutefois que l'avis négatif de voyage n'ait été émis qu'après la date à laquelle vous avez réservé ce voyage", dit la porte-parole Ilse De Muyer. "Si l'assuré est une femme enceinte, une femme qui aspire à être enceinte dans un avenir proche ou un nourrisson, toutes les autres personnes assurées au sein de la famille peuvent également annuler."