Trois chercheurs de la KU Leuven, Katrien Antonio, Gerda Claeskens et Roel Verbelen, ont analysé les données de la boîte noire installée dans le véhicule de 10.406 assurés totalisant 297 millions de kilomètres parcourus et 1.481 accidents rapportés. Les données collectées entre 2010 et 2014 proviennent d'un groupe de conducteurs ayant souscrit une assurance automobile dite 'télématique'.

" En échange de l'installation d'une boîte noire dans leur voiture, les conducteurs ont bénéficié d'une grosse réduction de leur prime. L'opération visait essentiellement les jeunes car ils paient habituellement des primes plus élevées, explique le professeur de sciences actuarielles Katrien Antonio. Le point fort de cette étude est le pouvoir d'anticipation des données télématiques. Nous avons découvert que le risque d'accident augmente avec le nombre de kilomètres parcourus. Plus on roule en ville et sur autoroute, surtout le soir et la nuit, plus le risque d'accident est élevé. Une segmentation sur base de ces informations est plus édifiante que les facteurs de risque classiques actuellement utilisés par les assureurs. "

Peu d'influence sur la catégorie tarifaire

À l'heure actuelle, la prime est fixée en grande partie sur base des caractéristiques de l'assuré et du véhicule. " Les assureurs analysent les données passées relatives au nombre d'accidents et à leur degré de gravité, explique Katrien Antonio. Ils prennent en compte l'âge de l'assuré, le nombre d'années d'expérience du conducteur, le code postal, le type de véhicule et sa puissance. " Ces données constituent la base des catégories tarifaires et reflètent le risque du groupe d'assurés.

Du fait de la segmentation selon de telles variables indirectes, l'assuré n'a que peu d'influence sur sa catégorie tarifaire et la hauteur de la prime. " La Cour européenne de Justice émet quelques réserves quant à l'utilisation de certains de ces indicateurs de risque pour cause de discrimination ", dit Katrien Antonio. La Cour européenne de Justice avait déjà invoqué ce facteur à propos de la prime différenciée selon qu'on est un homme ou une femme. " Depuis 2012, il est interdit de prendre en compte le sexe de l'assuré dans le calcul des primes d'assurance. "

Evaluation des compétences

Même si elles sont relativement faciles à collecter, les caractéristiques énumérées ci-dessus ne fournissent pas les indications souhaitées par l'assureur, à savoir les compétences et le comportement de l'assuré au volant. Quel usage le conducteur fait-il de son véhicule ? Quels trajets effectue-t-il ? La télématique permet aux assureurs de se faire une idée réelle des compétences du chauffeur. " Les données directes et dynamiques de la boîte noire enregistrent la distance parcourue, les moments de la journée, le type de route, la vitesse, le genre de conduite tels que les freinages brusques. Les assureurs peuvent ainsi mieux évaluer le risque d'accident et moduler les primes avec plus de précision en fonction du comportement au volant. "

Pour le moment, seuls quelques assureurs promeuvent l'installation de la boîte noire, surtout auprès de leurs jeunes clients.

Les assureurs prennent eux aussi conscience des avantages de ces mesures. " Le marché change peu à peu et nous évoluons d'une réduction unique vers une fixation de prix plus dynamique ", souligne Katrien Antonio. Pour le moment, seuls quelques assureurs promeuvent l'installation de la boîte noire, surtout auprès de leurs jeunes clients.

Réduction adaptée

En Belgique, les jeunes conducteurs qui acceptent l'analyse de leur style de conduite et se font conseiller par l'application driveXperience de l'assureur Axa bénéficient d'une réduction de 20 à 50 % sur la prime d'assurance automobile. L'importance de la réduction dépend de l'appréciation générale du style de conduite. Seuls les conducteurs de moins de 24 ans ou de moins de 30 ans mais possédant leur permis de conduire depuis moins d'un an entrent en considération.

P&V Assurances a lancé au début de cette année, en collaboration avec D'Ieteren Auto, le distributeur belge des marques Volkswagen, un nouveau produit d'assurance dont la prime est liée aux résultats de la boîte noire installée dans le véhicule. Chez WeCover, les conducteurs de moins de 26 ans ont reçu jusqu'à 50 % de réduction en fonction de leurs habitudes de conduite (routes empruntées, moments de la journée, etc.). Les conducteurs adhérant au système bénéficient d'une réduction de 40 % sur la prime d'assurance Responsabilité civile la première année. Par la suite, la prime dépend de la prudence dont les conducteurs font preuve.

L'assureur Vivium, quant à lui, accorde aux jeunes de moins de 26 ans une réduction de 25 % s'ils acceptent de faire installer un appareil de mesure dans leur véhicule. Les données enregistrées n'ont aucun impact sur la prime et sont traitées anonymement avant d'être présentées à l'assureur.

A l'heure actuelle, la boîte noire n'est pas obligatoire dans notre pays. Aux Pays-Bas, la fédération des assureurs a proposé d'équiper toutes les voitures d'une boîte noire qui enregistrerait certaines données. Reste la question du respect de la vie privée. " L'assureur ne peut collecter les données qu'avec l'accord de l'assuré. Une distorsion risque de se créer entre les assurés avec télématique et ceux qui n'en disposent pas, conclut Katrien Antonio. Si cette distorsion se confirme, les assurés qui refusent de partager leurs données devront probablement payer plus cher. "