Pour Ethias, cette année 2019 scelle la fin définitive de la crise. Les ennuis liés aux comptes First sont terminés, et le groupe a clos ses comptes 2018 sur un bénéfice net de 183 millions d'euros, en hausse de 16%. L'année 2019 est aussi celle où, en théorie, les actionnaires (l'Etat fédéral et les Régions wallonne et flamande) peuvent à nouveau, s'ils le désirent (et à condition d'avoir un gouvernement et de respecter le pacte d'actionnaires qui court jusqu'en 2023), vendre leurs parts dans l'assureur liégeois.

Mais 2019 est aussi l'année durant laquelle Ethias aura recommencé à effectuer des opérations de croissance externe. Le groupe devrait en effet prendre 33% du capital d'IMA Benelux, filiale du groupe français IMA (Inter-Mutuelles Assistance), pour un montant qui n'est pas dévoilé. Un conditionnel de rigueur, car les négociations sont en cours avec les actionnaires, le groupe français IMA et P&V Assurances. Mais si tout se passe comme prévu, les discussions devraient être bouclées avant la fin de l'année. Ethias et P&V auraient alors chacun 33% d'IMA Benelux, et la maison mère française IMA conserverait 34%. L'accord ne devrait pas avoir d'incidence sur l'emploi, ajoute-t-on chez Ethias.

Même si son nom est peu connu parce qu'elle preste pour les assureurs, et notamment pour les grands groupes mutualistes (Macif, Maaf et MAE) qui sont ses actionnaires historiques, IMA est un géant de l'assistance aux personnes. Son métier va de l'assistance auto à l'assistance médicale en passant par le relogement, les services de réparation urgente dans la maison ou la garde d'animaux. Bref, toute la gamme de services d'assistance, de courte ou de longue durée.

Nouveaux services ?

IMA a développé quelques filiales à l'étranger, dont une en Belgique, IMA Benelux, basée à Liège. C'est IMA Benelux qui est ainsi derrière Fixiteasy, la plateforme de services offertes par P&V et qui permet de trouver rapidement un professionnel agréé pour réparer un problème domestique : une fuite d'eau ou une chaudière défaillante, par exemple.

IMA Benelux reprendrait dès lors, à partir du premier trimestre de l'an prochain, la gestion de tous les dossiers d'assistance gérés par Ethias. Offrira-t-elle des services supplémentaires ? " C'est encore trop tôt pour répondre à la question, nous définirons les nouveaux services après avoir signé ", répond Serge Jacobs, porte-parole d'Ethias. Mais c'est très probable.

" Quand votre voiture tombe en panne, votre principal souci est peut-être de savoir comment vous allez pouvoir aller chercher vos enfants à la sortie de l'école, poursuit Serge Jacobs. La principale demande de nos clients ne concerne pas les contrats proprement dits, mais l'augmentation des services que nous pouvons offrir. Un assureur n'indemnise pas seulement un sinistre quand il survient. Il devient, de plus en plus, prestataire de services. "