Oui, effectivement. Lorsque la situation des preneurs d'assurance change, il y a lieu de le déclarer à l'assureur. Si vous ne le faites pas, vous pourriez avoir à le regretter. Songez par exemple à une assurance-vie. Si vous avez souscrit une assurance-vie et que vous avez renseigné votre é...