Pour remédier à cette situation et rendre les services de garde médicale plus efficaces, le SPF Santé publique compte généraliser l'usage d'un numéro de téléphone unique pour appeler un médecin de garde. Le 1733 sera le point de chute de tous les patients. Il s'agira de services développés à l'échelle provinciale où les "accueillants" ne seront pas nécessairement des spécialistes de la santé mais auront au moins suivi 90 heures de formation. Ils pourront ainsi effectuer un premier tri parmi les demandes de médecins et pourraient diriger le patient vers un hôpital ou une pharmacie, en fonction des symptômes. Selon le SPF, une telle évolution, déjà testée dans différentes provinces, est devenue un dossier prioritaire pour la ministre de la Santé publique, Laurette Onkelinx. Il permettra une meilleure organisation du travail des médecins. Actuellement, certains sont de garde un jour sur deux. Si l'efficacité du système est démontrée, d'autres professions médicales pourraient être concernées à plus ou moins long terme : dentistes, pharmaciens voire infirmiers. (Belga)