Les avis divergent largement sur les deux mesures à prendre au sein du gouvernement. Cependant, toutes les parties sont conscientes qu'une retenue à la source sur les livrets d'épargne serait une mesure très impopulaire. En effet, le recours au livret d'épargne est privilégié par le petit épargnant. Si on en croit le scénario sur la table, tous les intérêts devraient être déclarés dans la déclaration d'impôts et 15 pour cent seraient à payer. Le gouvernement envisagerait également une augmentation de la TVA de 1 pour cent, ce qui rapporterait 1 milliard d'euros par an. (Belga)