Les tarifs télécoms belges sont les plus élevés de l'Union européenne, selon une étude publiée par Eurostat fin de l'année passée. En moyenne, vous payez en Belgique 76 % de plus que dans les autres pays européens. À titre de comparaison, les Néerlandais paient 28 % de plus, les Allemands 20 % de plus et les Français 6,5 % de moins que la moyenne européenne. La Roumanie est de loin le pays le moins cher, avec des prix 62 % inférieurs à la moyenne européenne.
...

Les tarifs télécoms belges sont les plus élevés de l'Union européenne, selon une étude publiée par Eurostat fin de l'année passée. En moyenne, vous payez en Belgique 76 % de plus que dans les autres pays européens. À titre de comparaison, les Néerlandais paient 28 % de plus, les Allemands 20 % de plus et les Français 6,5 % de moins que la moyenne européenne. La Roumanie est de loin le pays le moins cher, avec des prix 62 % inférieurs à la moyenne européenne.Le marché belge des télécoms n'est donc pas en faveur des clients. Bien que l'arrivée d'Orange ait entraîné une certaine concurrence, la part de marché des grands fournisseurs reste élevée. Les consommateurs belges doivent faire leur choix parmi une gamme limitée."Un problème supplémentaire est le fait que la concurrence ne s'exerce plus sur le marché de la téléphonie mobile, mais sur les offres groupées", ajoute Test-Achats. "Proximus, Telenet et Orange tentent de fidéliser au maximum leurs clients avec des packs comprenant la télévision, une ligne téléphonique fixe et un ou plusieurs abonnements de téléphonie mobile en plus d'Internet. Cependant, ces forfaits sont coûteux, deviennent plus chers chaque année et les clients sont moins enclins à changer d'opérateur."En outre, l'autorité belge de la concurrence a récemment approuvé l'acquisition de Mobile Vikings et de Jim Mobile, qui vont fusionner au sein du groupe Proximus. Proximus va acquérir les 335 000 clients de DPG Media pour 130 millions d'euros. Mobile Vikings, dont Jim Mobile fait partie, sera développé sous l'égide de Proximus pour devenir une marque de premier plan à destination des jeunes. Tout comme la marque Scarlet a déjà sa propre place au sein du groupe.Selon l'autorité de la concurrence, il est "peu probable" que l'acquisition de Mobile Vikings entraîne une hausse des prix pour les consommateurs. Cependant, nous ne pouvons nier que cette opération place Proximus dans une position plus forte.La mise aux enchères des fréquences 5G aura bientôt lieu sur le marché belge. L'ancien ministre des Télécommunications et actuel Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld) souhaite depuis l'été 2018 qu'un quatrième acteur soit actif sur le marché. L'objectif principal est de stimuler la concurrence.Au début de cette année, la ministre des Télécommunications Petra De Sutter (Verts) a voulu continuer dans cette optique, mais elle s'est heurtée à une opposition. Telenet, Orange et Proximus ont réagi négativement, craignant une réduction de leurs marges bénéficiaires. Une étude récente commandée par Petra De Sutter montre que l'arrivée d'un quatrième acteur réduirait en effet leurs bénéfices de 40 %. Mais pour les consommateurs, les prix chuteraient également de 13 %.Comparer les plans tarifairesIl est en tout cas judicieux de vérifier régulièrement si votre abonnement mobile actuel correspond toujours à votre consommation moyenne. L'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a mis au point un comparateur de prix en ligne gratuit : meilleurtarif.be. "Ce site reprend toutes les formules disponibles sur le marché belge pour les particuliers", explique Jimmy Smedts, porte-parole. "La loi oblige les opérateurs à renseigner leurs tarifs dans notre comparateur."Meilleurtarif.be vous propose de trouver la meilleure offre en "calculant automatiquement" ou en "calculant manuellement". Pour la première option, le module de calcul demande les données de votre consommation réelle à votre opérateur actuel. "Vous donnez alors à l'IBPT un accès temporaire à votre espace client personnel sur le site Internet de cet opérateur", explique Jimmy Smedts. "Votre consommation et votre formule d'abonnement sont ensuite comparées aux options disponibles sur le marché. Vous pouvez donc voir immédiatement s'il existe des plans tarifaires plus avantageux pour votre profil de consommation."Les fournisseurs de télécoms ont la fâcheuse habitude de supprimer des formules pour les nouveaux clients, mais de les conserver pour les abonnés existants. Heureusement, Meilleurtarif.be peut également télécharger les données de consommation de plans tarifaires disparus, afin de les comparer avec ce qui est disponible sur le marché aujourd'hui. Toutefois, si vous bénéficiez d'un forfait compliqué ou si vous l'avez lancé il y a moins de trois mois, le calcul automatique ne fonctionnera pas.Heureusement, il vous reste l'option "Calcul manuel". Vous pouvez alors sélectionner le service désiré ("Internet", "Mobile", "Fixe" ou "Pack"), et inscrire votre budget maximum. Toutes les formules disponibles sont alors affichées, en commençant par la plus avantageuse. Si vous avez choisi "Mobile", par exemple, vous verrez des détails tels que le nombre de gigas, de minutes d'appel et de SMS inclus. Des filtres supplémentaires sont disponibles dans le menu situé à gauche de l'écran. Vous pouvez également comparer jusqu'à cinq plans tarifaires plus en détail.Un abonnement mobile pour votre smartphone se compose essentiellement de trois éléments : les appels, les SMS et Internet. Puisque les SMS sont généralement gratuits aujourd'hui, vous ne devrez généralement regarder que les appels et Internet. Selon Kristof D'hanens, du site Appstublieft, vous devez vous poser quatre questions.1. Passez-vous beaucoup d'appels depuis votre smartphone ? "De nombreux fournisseurs proposent des formules qui incluent deux à trois heures d'appel", explique Kristof D'hanens. "Cela peut sembler peu, mais ce n'est pas le cas. Vous appelez peut-être moins souvent que vous ne le pensez. Ou en tout cas : moins longtemps. Si vous passez quarante appels d'une durée moyenne de deux minutes sur un mois, vous êtes toujours en dessous d'une heure et demie."2. Utilisez-vous beaucoup Internet ? À la maison et au travail, vous pouvez vous connecter à un Wi-Fi, mais sur la route, vous devez puiser dans vos données mobiles. Kristof D'hanens : "En général, 3 ou 4 GB suffisent. Vous utilisez votre téléphone comme GPS ? Vous écoutez souvent de la musique en streaming ? Sans l'avoir téléchargée au préalable ? Ou bien vous regardez souvent des vidéos en ligne dans le train ? Dans ce cas, une limite de données de 8 à 10 GB est plus appropriée."3. Quelle est la qualité de la couverture ? Dans les grandes villes, les différences entre les fournisseurs sont minimes en matière de qualité de la couverture. Dans les zones rurales, l'accès à l'Internet mobile n'est pas toujours garanti. Le site de l'IBPT vous permet de comparer la couverture 3G et 4G de Proximus, Orange et Telenet dans toute la Belgique. Vous devrez peut-être d'abord trouver quel réseau utilise un petit opérateur comme Base ou Mobile Vikings.4. Y a-t-il des réductions ? "De nombreux fournisseurs proposent des réductions en cas d'achat d'un pack", ajoute Kristof D'hanens. "Ainsi, un abonnement de téléphonie mobile peut être moins cher si vous achetez également la télévision, une ligne fixe et l'Internet à domicile auprès du même opérateur. Ces réductions peuvent influencer votre décision."Toutefois, nous souhaitons attirer une nouvelle fois votre attention sur le fait que ces formules tout compris deviennent plus chères chaque année, et qu'il est plus difficile de changer de fournisseur. "Surtout si vous utilisez des services complémentaires", précise Kristof D'hanens. "Le stockage dans un cloud ou une adresse électronique du genre nom@telenet.be ou nom@skynet.be ne peuvent pas être transférés. Vous pouvez encore utiliser votre adresse électronique pendant dix-huit mois après la fin de votre abonnement, mais après ce délai, elle sera supprimée.""La solution ? Utilisez une adresse e-mail Gmail ou Hotmail. Ainsi, vous pourrez changer d'opérateur sans vous en soucier. Idem pour votre stockage : utilisez Dropbox, Google Drive ou Microsoft OneDrive."