Essentiellement composés d'adolescents, d'étudiants et de parents d'âge moyen, ces utilisateurs ouvrent des applications mobiles au moins 60 fois par jour. Même si l'on retrouve un nombre important de 35-54 ans parmi les utilisateurs les plus intensifs de smartphone (40%), Flurry estime qu'ils comptent parmi eux un certain nombre d'utilisateurs plus jeunes, les appareils étant partagés au sein de la famille, par exemple. En terme de profil des addicts, les femmes sont pour la plupart des mères, des joueuses et des fans de sports alors que les hommes sont avant tout des passionnés d'automobile, des joueurs et des acheteurs. Mais au delà de ces accrocs, toutes les catégories d'utilisateurs progressent. Les super-utilisateurs - ceux qui ouvrent entre 16 et 60 fois des applications dans la journée - ont ainsi augmenté de 55% sur un an, à 440 millions de personnes, les consommateurs réguliers restant le premier groupe avec 784 millions de détenteurs. Mais avec une croissance beaucoup plus faible. (Belga)