Pour faciliter la vie de ses administrés, l'Etat envoie désormais des propositions de déclarations pré-remplies que le contribuable n'a plus qu'à valider s'il est d'accord avec ses termes. Mais simplifié ne veut pas dire complète. On passe en revue les pièges à éviter pour être dans les temps pour ce vendredi 15 juillet à minuit

La Belgique comptait plus de 1,2 million d'indépendants fin 2021. Pour cette catégorie de travailleurs, il est aussi grand temps de se pencher sur sa déclaration fiscale. Quels sont les grands changements cette année et à quoi faut-il faire attention ? Nicolas Quarré co-founder et CEO d'Accountable fait le point pour Trends Tendances.

Nouveaux pouvoirs, nouvelles méthodes: profitant du contexte de la crise sanitaire et économique, le fisc s'est doté de nouvelles armes et intensifie encore ses vérifications. Dans son collimateur: les droits d'auteur, les multipropriétaires, les avoirs à l'étranger... Taxations tous azimuts et amendes systématiques: telles sont les tendances du moment en matière de contrôle fiscal.

Les multipropriétaires et les avoirs à l'étranger sont dans le viseur du fisc, selon le SPF Finances. Par ailleurs, une nouvelle fiscalité de l'immobilier à l'étranger est aussi en vigueur. Explications.

Les investisseurs belges doivent tenir compte de leur portefeuille d'investissements lorsqu'ils remplissent leur déclaration fiscale. Pour les jeunes investisseurs, la fiscalité peut parfois paraître très floue. Pourtant certaines déductions peuvent être très avantageuses.