Ce midi, plus de 2,4 millions de déclarations ont déjà été rentrées via tax-on-web. L'an dernier, le système avait enregistré, à minuit, 2.629.227 déclarations, soit 214.595 déclarations supplémentaires par rapport à l'année précédente. Ce chiffre ne tient pas compte des déclarations rentrées via un conseiller fiscal. Contrairement à l'année passée, le nombre d'utilisateurs de tax-on-web semble donc avoir légèrement diminué cette année, le SPF Finances s'attendant à recevoir quelque 70.000 demandes sur les dernières heures. Ce qui ne permettra pas d'atteindre le chiffre de l'an dernier. Toutefois, il faut relativiser ce chiffre, dans la mesure où il y a eu quelque 500.000 déclarations préremplies supplémentaires envoyées cette année aux contribuables. Cette formule rencontre un succès certain. Le SPF Finances rappelle, par ailleurs, que le système risque l'engorgement dans les dernières heures, la journée étant classée noire sur "tax-on-web futé". Si tout est mis en place pour qu'aucun problème n'intervienne, il est possible que les temps de réponse des serveurs soient plus longs que durant les jours précédents. (Belga)