Les coûts salariaux sont trop élevés en Belgique. Face à nos voisins les Pays-Bas, l'Allemagne et la France, nous avons perdu en compétitivité. Pour réduire l'écart, le gouvernement Di Rupo a décidé qu'en 2013 et 2014, il n'y aurait pas d'augmentation de salaire collective; une augmentation qui peut être convenue entre employeurs et employés. Seules une indexation et des augmentations barémiques sont permises. Cela concerne aussi les accords individuels - par exemple un employé qui recevrait un salaire plus élevé sans quoi il démissionnerait. La catégorie des bas salaires fait toutefois figure d'exception. Ainsi, ceux-ci obtiennent un calcul plus favorable de leur bonus à l'emploi. Afin qu'ils aient intérêt à aller travailler, ils obtiennent une réduction des cotisations sociales. En outre, ils bénéficient d'une réduction du précompte professionnel. Cette dernière réduction passe de 5,7% à 8,95% pour l'année de revenus 2013. Les bas revenus comprennent les revenus allant jusqu'à 2.385,41 euros brut par mois. (JAV)