A l'occasion de l'ouverture du salon des vacances ce jeudi, le SPF Economie tient à rappeler aux vacanciers qu'ils ont également des droits. "La législation européenne et belge donnent des droits aux consommateurs. Les agences de voyages et les organisateurs de voyages doivent disposer des garanties nécessaires pour que, en cas de faillite, le consommateur puisse être remboursé ou rapatrié si le voyage a déjà commencé", explique le SPF Economie sur son site internet. Avant d'effectuer toute réservation, deux astuces sont donc de mise. Premièrement, le voyageur doit s'assurer que des garanties existent du côté de l'organisateur du voyage. "Demandez clairement si le voyage que vous réservez durant le salon est bien couvert en cas d'insolvabilité financière", recommande le SPF Economie. En effet, le tour opérateur est responsable de la bonne éxecution du voyage à forfait. "Il est donc responsable de tout dommage subi par un voyageur en raison du non-respect des obligations contractuelles du tour opérateur, sauf en cas de force majeure", rappelle le SPF Economie. Seconde astuce, le consommateur ne doit pas payer l'intégralité de la somme du voyage si le contrat a été conclu au salon des vacances et qu'il coûte plus de 200 euros. Le vacancier a alors droit à une renonciation de 7 jours ouvrables. (PVO)