Ces faillites ont entraîné 2.375 pertes d'emploi. Au total, 1.315 emplois à temps plein et 720 à temps partiel sont passés à la trappe; 340 employeurs salariés ont quant à eux perdu leur travail. Le nombre de faillites enregistrées pendant les six derniers mois s'élève à 6.437, ce qui signifie une augmentation de 5,6% par rapport à la même période de l'année précédente. Seule l'industrie échappe au marasme. Durant les six derniers mois, par rapport à la même période de l'année passée, le nombre d'entreprises en faillite y a diminué de 2,7%. Dans la construction, il y a eu une augmentation de 9,3%; le commerce a connu une augmentation de 5,6% et dans le secteur horeca, on a constaté une augmentation de 7,3%. Le nombre d'entreprises en faillite dans le transport et les autres services a augmenté de 6,8%. Une petite éclaircie est apparue au niveau regional puisque Bruxelles a enregistré un repli de 6,5% sur les six derniers mois. Par contre, des augmentations de 7% et 13% ont respectivement été enregistrées en Flandre et en Wallonie. (Belga)