Mais comme les plafonds d'aide autorisés ne permettent pas d'assurer la rentabilité de certaines catégories d'investissements, depuis le 26 août 2013, pour la filière photovoltaïque ainsi que pour la bio méthanisation d'une puissance unitaire inférieure à 10 KW et l'éolien d'une puissance unitaire supérieure à 1000 KW, le montant global de la prime et de l'exonération du précompte immobilier afférent à ces investissements est fixé à 0 pour cent des investissements admis. De même, depuis le 26 août 2013, pour les investissements permettant le développement d'installations de cogénération fossile d'une puissance unitaire supérieure à 1000 KW, de cogénération biomasse solide d'une puissance unitaire supérieure à 5000 KW, de cogénération biomasse liquide réalisés par une entreprise et de cogénération biomasse solide d'une puissance supérieure à 1000 KW réalisés par une grande entreprise, le montant global de la prime et de l'exonération du précompte immobilier afférent à ces investissements est fixé à 0 pour cent des investissements admis. Attention, ces diverses mesures peuvent être cumulées avec celles provenant des fonds structurels européens. (Belga)