1. Trop tarder

" Planifier sa succession s'adresse non pas aux personnes âgées, mais aux personnes adultes. Trop de gens pensent qu'il s'agit d'un sujet qui peut attendre leurs vieux jours : rien n'est moins vrai. A tout âge, chacun peut, moyennant des efforts minimes, éviter bien des problèmes par la suite ", commente Carol Bohyn, notaire. Comme nombre de ses confrères, celle-ci reçoit régulièrement des clients dont la planification de la succession n'a que trop tardé - parfois même à un point tel qu'il n'y a plus rien à faire. " Certains parents aimeraient faire une donation à leurs enfants alors qu'un des membres du couple est déjà atteint de démence, relate notre interlocuteur. Or, à ce stade, c'est impossible, tout est bloqué. Un mandat extrajudiciaire, s'il a été établi, peut permettre d'éviter cette situation."
...