Pour la première fois le mois dernier, il y a eu davantage de voitures électriques vendues en Norvège que de voitures traditionnelles. D'une étude de l'ACEA, la fédération des constructeurs automobiles européens, il ressort que la transition vers l'électrique a surtout lieu dans les pays riches. "La part de marché des voitures électriques ne dépasse 1% que dans les pays où le PIB par habitant dépasse 30.000 euros", affirme l'organisation. "En Norvège, il atteint 64.000 euros, le double de la moyenne européenne."

La Belgique est à la traîne, bien que son PIB par tête dépasse 38.000 euros. Selon les chiffres de la Febiac, 2.713 voitures électriques ont été immatriculées en 2017. C'est inférieur à 0,5% des ventes automobiles. Le gouvernement flamand offre pourtant des primes attrayantes à l'achat d'une voiture électrique. Plus tôt dans la semaine, il a annoncé le report à cette année du surplus des subsides de 2017 - représentant 3,8 millions d'euros.

Dans notre pays, il y a une petite vingtaine de modèles électriques en vente, venant de onze constructeurs automobiles différents. Tesla, BMW, Citroën, Hyundai, Kia, Mitsubishi, Nissan, Peugeot, Renault, Smart et Volkswagen se sont désormais lancés sur le marché des voitures électriques, avec des prix qui varient grosso modo entre 7000 et 40.000 euros.

Selon Kristof Corthout, product manager electrical mobility chez Engie Electrabel, le candidat acheteur a particulièrement intérêt à tenir compte des aspects techniques suivants.

La batterie

Déterminez en premier lieu la manière dont vous allez utiliser votre voiture électrique et faites en sorte que la batterie y soit adaptée. L'autonomie de la plupart des modèles (excepté chez Tesla) est de quelque 200 kilomètres, mais la vitesse de chargement n'est pas identique pour tous les véhicules. "Pour la Volkswagen e-Golf, une heure de chargement correspond à 40 kilomètres d'autonomie supplémentaire", explique Corthout. "Charger entièrement une batterie dure déjà rapidement six heures. Chez Nissan et BMW, on obtient également une autonomie supplémentaire de 40 kilomètres par heure de chargement. Tesla parvient à gagner 100 kilomètres par heure, et chez Renault, une heure de chargement correspond à 120 kilomètres de plaisir de conduite."

Le câble de chargement

La quantité précise d'autonomie gagnée au cours d'un chargement dépend également du câble de chargement. Chaque voiture électrique est livrée avec un tel câble. Dans la plupart des cas (sauf chez Tesla), il est pourvu d'une fiche classique que l'on peut connecter à une simple prise murale. Celle-ci a une capacité de charge limitée, la batterie ne gagnant que 10 kilomètres d'autonomie par heure de chargement. Il est dès lors bienvenu d'envisager un autre câble, en combinaison avec un système de chargement alternatif.

Le système de chargement

C'est à la maison ou au travail que se font 90% des recharges globales. Une prise de courant ordinaire ne nécessite aucune installation particulière. Mais ce système correspond à une charge relativement lente de la voiture. En même temps, pour la plupart des chauffeurs, une vitesse de chargement d'une petite nuit ou d'une journée de travail pour un 'plein', suffit. Une station de chargement spéciale est en moyenne dix à douze fois plus rapide, mais ce système exige une plus grande puissance de votre réseau électrique. Le coût par borne de chargement s'élève à minimum 700 euros.

"Certains modèles peuvent même être commandés à distance par smartphone, mais le coût passe alors rapidement à 800 euros", explique Kristof Corthout. "En échange de ce surcoût, vous pouvez faire un suivi de la consommation de votre voiture. Dans un contexte de leasing, vous pouvez de cette manière aisément établir la compensation à réclamer à votre employeur pour récupérer vos frais de recharge de la maison. Celui qui roule à l'électricité de manière conséquente, en consommant en moyenne 3000 kWh par an, récupèrera ainsi rapidement les frais supplémentaires."

Tenez également compte des frais d'installation d'une borne de chargement. Pour une installation standard dans votre habitation, vous payez environ 500 euros. Pour cette somme, l'installateur prévoit un câblage indépendant vers votre boîte électrique, ainsi que les dispositifs de sécurité nécessaires. Les frais pour l'achat et l'installation des bornes de chargement sont - tout comme pour les voitures électriques elles-mêmes - déductibles à 120%.

Votre installation électrique

La puissance et la tension du réseau électrique dans votre habitation sont également des points d'attention. Votre installation est-elle effectivement apte à supporter le chargement d'une ou éventuellement plusieurs voitures ? "Un chargement rapide de votre voiture électrique ne vous sert pas à grand-chose si, en conséquence d'un chargement, votre installation n'est plus capable de faire face aux pics de consommation supplémentaires ", considère Kristof Corthout. "La puissance disponible dans votre habitation est déterminante. Or, une puissance supplémentaire implique également des coûts supplémentaires."