Les épargnants n'ont pas eu la vie facile ces dernières années. Les diminutions de taux se sont succédé. Ils ont par conséquent vu leurs rendements diminuer année après année. En Belgique, ils ont le choix entre neuf comptes d'épargne. Un tiers de ceux-ci offrent actuellement un intérêt d'à peine 0,11%, dont 0,10% proviennent de la prime de fidélité. Par conséquent, si vous laissez votre argent moins longtemps qu'une année sur le compte, vous devez alors vous contenter de 0,01%.
...

Les épargnants n'ont pas eu la vie facile ces dernières années. Les diminutions de taux se sont succédé. Ils ont par conséquent vu leurs rendements diminuer année après année. En Belgique, ils ont le choix entre neuf comptes d'épargne. Un tiers de ceux-ci offrent actuellement un intérêt d'à peine 0,11%, dont 0,10% proviennent de la prime de fidélité. Par conséquent, si vous laissez votre argent moins longtemps qu'une année sur le compte, vous devez alors vous contenter de 0,01%.Certaines institutions financières parviennent tout de même à donner une rémunération plus élevée sur l'épargne. En ce moment, vous pouvez même obtenir un taux d'intérêt de plus de 1% dans trois banques: Beobank (1,20%), ING (1,20%) et Deutsche Bank (1,50%). Elles imposent toutefois des conditions: les versements mensuels sont limités à 500 ou 750 euros.Le plus grand avantage d'un livret d'épargne est la disponibilité permanente de votre argent. En outre, la première tranche d'intérêts de 1.880 euros est exonérée de précompte mobilier. Cet avantage fiscal vaut par personne: un compte d'épargne commun au nom de deux partenaires bénéficie donc d'une exonération de 3.760 euros. Même avec un taux exceptionnel de 1,50%, cela signifie que le montant de 250.000 euros sur votre compte d'épargne reste non imposable.Les personnes capables de se passer de leur argent pendant un moment peuvent aussi envisager un compte à terme. Votre argent est dans ce cas immobilisé pendant une période convenue à l'avance: pendant cette période, vous ne pouvez donc normalement plus retirer cet argent. La plupart des banques donnent le choix entre des termes d'un mois jusqu'à plus de dix ans. En principe, au plus la période est longue, au plus le taux est élevé.Tout comme pour les comptes d'épargne, les taux sur les comptes à terme ont considérablement diminué ces dernières années. Mais du changement semble maintenant intervenir. Depuis les élections présidentielles américaines, les taux à long terme remontent. Cela a aussi des conséquences pour les comptes à terme. Mercredi, Crelan a augmenté les taux pour les durées à partir de quatre ans. Cela ne s'était plus vu depuis avril 2011.Si l'on confie son argent pendant deux ou trois ans à Crelan, on ne reçoit toujours que respectivement 0,10 et 0,15% brut. Pour les comptes à terme avec une durée de quatre ans, le taux n'a toutefois augmenté que de cinq points de base, à 0,25%. Pour les termes plus longs, la rémunération a augmenté de dix points de base. Si l'on immobilise aujourd'hui son épargne pour dix ans, on peut bénéficier du taux fixe de 0,90%.Il est à noter que Nagelmackers a déjà augmenté les rémunérations pour des comptes à terme en septembre, et qu'il l'a à nouveau fait la semaine dernière pour la plupart des durées. Les taux varient entre 0,25 et 1,20% brut pour les termes jusqu'à quatre ans. En cas d'immobilisation de son argent pendant cinq ans ou plus, on bénéficie d'un intérêt annuel de 1,50%.Un seul acteur fait encore mieux: Izola Bank, une banque maltaise aux mains de la famille d'entrepreneurs de Flandre occidentale Van Marcke. Les taux d'intérêt bruts sur les comptes à terme y sont entre 1,05% (trois mois) et 2,50% (cinq ans). Izola Bank est dès lors la seule institution bancaire qui donne actuellement une rémunération acceptable en échange de l'immobilisation de votre épargne.Sachez toutefois que tous les intérêts sur les comptes à terme sont toujours soumis au précompte mobilier. Pour l'instant, celui-ci s'élève encore à 27%, mais il augmentera (vraisemblablement) à 30% à partir du 1er janvier. D'un intérêt brut de 2,50%, il ne restera ainsi que 1,75% net.