Les préoccupations entourant l'essoufflement de la croissance économique dans la zone euro ont fait plonger le taux belge à 10 ans sous la barre du demi pour cent. L'Etat belge n'avait plus payé aussi peu pour obtenir un crédit d'investisseurs depuis le 9 novembre 2016. Des deux côtés de l'Atlantique, les banquiers centraux s'inquiètent de la santé de l'économie mondiale. La preuve : la Réserve fédérale américaine n'a plus l'intention de relever les taux cette année. Quant à la Banque centrale européenne, elle promet de maintenir ses taux à leur niveau historiquement bas jusqu'à la fin de 2019 au moins.
...