Pas moins de trois Belges sur quatre continuent en effet d'avoir recours au compte épargne pour économiser. Motif ? Outre son exonération fiscale, le livret permet aux yeux des sondés de se constituer facilement une petite cagnotte, toujours à p...

Pas moins de trois Belges sur quatre continuent en effet d'avoir recours au compte épargne pour économiser. Motif ? Outre son exonération fiscale, le livret permet aux yeux des sondés de se constituer facilement une petite cagnotte, toujours à portée de main, pour faire face aux dépenses imprévues. Tant pis pour le rendement, ce qui compte, c'est la sécurité. A peine 11 % des personnes interrogées se sont tournées l'an dernier vers des placements plus risqués pour contrer la faiblesse des taux d'intérêt (actions, obligations, fonds de placement). Plus de 260 milliards d'euros dorment ainsi aujourd'hui sur les livrets d'épargne. Par ailleurs, chaque Belge épargne en moyenne 186 euros par mois, selon l'enquête Wikifin-FSMA. Une somme qui passe à 326,5 euros si on ne tient compte que des Belges qui ont réellement pu épargner. En effet, une personne interrogée sur trois (33 %) n'a rien mis de côté au cours des 12 derniers mois. Les raisons ? Des moyens financiers insuffisants (pour 66 %), l'impression qu'épargner ne rapporte rien (21 %) ou parce qu'il sera toujours temps de le faire plus tard (7 %).