Bonne nouvelle pour les personnes qui partent en voyage au sein de l'UE: les surcoûts d'itinérance, qui pouvaient sérieusement grever votre facture de téléphone jusqu'il y a peu, n'existent plus. Si vous appelez à partir d'un autre pays de l'UE vers la Belgique (vers un fixe ou un mobile) ou échangez des SMS, vous payez désormais le même montant que si vous le faisiez en Belgique. De même, si vous surfez sur internet ou consultez votre page Facebook sur votre smartphone dans un pays européen, vous ne payez plus de frais supplémentaires.

Les frais d'itinérance sont uniquement supprimés au sein de l'Union européenne. Les pays comme la Turquie, Monaco ou la Suisse n'en font donc pas partie. 'Faites par conséquent attention si vous êtes par exemple en vacances en Italie et que vous ne vous trouvez pas loin de la frontière suisse", prévient le site financier Wikifin. "Avant de commencer à surfer sur votre smartphone, il est recommandé de contrôler si vous êtes bien connecté à un réseau italien et non suisse."

Tenez compte du fait que - en dépit de la suppression des frais d'itinérance dans l'UE - les appels vers un numéro local à l'étranger restent chers. Si vous désirez par exemple réserver une table dans un restaurant très demandé en Espagne et que vous appelez à cet égard un numéro espagnol avec votre abonnement GSM belge, vous serez toujours facturé pour une connexion internationale onéreuse.

Les conditions continuent à s'appliquer

Sachez aussi que les conditions de votre abonnement continuent à être d'application à l'étranger. Si vous dépassez vos limites d'appel, de SMS ou de surf, les mêmes frais vous sont facturés qu'en Belgique. Veillez par conséquent à ne pas dépasser les limites fixées. La plupart des opérateurs télécom offrent une app mobile qui vous permet de consulter votre consommation à tout instant.

Si vous avez un abonnement mobile grâce auquel vous pouvez surfer sans limites de data, vous avez dans ce cas également droit, en voyage, à un 'grand volume' de roaming data au tarif domestique. La quantité précise dépend du prix que vous payez pour votre abonnement mobile. Le volume de roaming data doit au minimum être de deux fois le volume que vous obtenez en divisant le prix de votre abonnement (hors TVA) par 7,70 euros.

Un exemple: vous payez chaque mois quarante euros (hors TVA) pour un abonnement mobile qui comporte des appels, des SMS et du surf illimités. Dans un autre pays de l'UE, vous avez dans ce cas droit à au moins (2 x (40/7,70)) = 10,4 gigabytes. Si vous dépassez cette limite de data, vous pouvez dans ce cas être facturé maximum 7,70 euros (plus TVA) par gigabyte supplémentaire consommé. Ce tarif maximum va néanmoins progressivement diminuer à 2,50 euros par Gb d'ici 2022.

Consommation 'raisonnable'

Tant que vous passez davantage de temps en Belgique qu'à l'étranger, vous tombez sous les conditions d'utilisation 'raisonnable'

Lorsque votre opérateur estime que votre consommation mobile à l'étranger n'est pas 'raisonnable', des frais supplémentaires peuvent également vous être facturés (informez-vous au besoin avant votre départ). L'opérateur peut mesurer votre consommation d'itinérance pendant une période de quatre mois. Si dans ce laps de temps vous êtes plus souvent dans d'autres pays de l'UE qu'en Belgique et que vous y avez fait davantage usage des services mobiles que dans votre pays, il vous demandera probablement une explication.

Si vous continuez ensuite à contrevenir aux conditions d'utilisation 'raisonnables', vous paierez probablement un surcoût d'à nouveau 7,70 euros hors TVA par gigabyte. Votre opérateur a dans ce cas également le droit de vous facturer maximum 3,2 cents par minute d'appel émis et 1 cent par SMS émis. Cela n'ira probablement pas aussi loin si vous n'exagérez plus.

"Tant que vous passez davantage de temps en Belgique qu'à l'étranger, ou tant que vous utilisez davantage votre téléphone mobile en Belgique qu'à l'étranger, vous tombez sous les conditions d'utilisation 'raisonnables'", estime l'Europe. "L'itinérance au tarif domestique est possible partout dans l'UE, dans la limite de ces scénarios". Les consommateurs qui voyagent donc de temps en temps en dehors du pays dans lequel ils habitent ou dans lequel ils ont un lien étroit (par exemple parce qu'ils y travaillent ou étudient), ne doivent donc pas se faire de tracas.

Vous habitez en Belgique, mais vous travaillez en France, par exemple ? Pour les travailleurs frontaliers, la politique en matière d'utilisation 'raisonnable' est également d'application. Chaque journée où votre téléphone se connecte au moins une fois à une antenne GSM du réseau de votre opérateur domestique compte comme une journée que vous passez dans votre pays. Même si vous êtes aussi allé à l'étranger pendant cette journée.

Et pour finir...

Si vous voyagez en bateau ou en avion au sein de l'UE, vous pouvez dans ce cas faire du roaming au tarif domestique tant que vous êtes connecté à une antenne GSM sur la terre ferme. Mais si le trafic mobile se fait via un système satellite, vous devrez dans ce cas payer pour des services d'itinérance non régulés pour lesquels ne s'appliquent pas de tarifs maximums.

Mieux vaut également être sur vos gardes en dehors de l'Union européenne. Recherchez des lieux avec du wifi gratuit.