Récemment, un Wallon est tombé dans le coma après avoir bu du vin italien qu'il avait acheté au Fin Shop, le magasin du service public fédéral Finances où l'État vend les biens confisqués et les colis postaux non retirés (mais toutefois payés). Après analyse, la bouteille de vin s'est avérée contenir de grandes quantités de drogues synthétiques et de méthanol. C'est la raison pour laquelle, rapidement après cette constatation, il a été décidé de ne plus proposer de boissons alcoolisées dans ce magasin un peu spécial.
...