Et renfermant dans toutes ses principales lignes d'action un soutien à l'apprentissage des langues et à la diversité linguistique, celui-ci accordera des bourses à plus de quatre millions de personnes. D'autre part, un financement pour les langues sera aussi alloué aux actions visant à renforcer la coopération en matière d'innovation et de bonnes pratiques ainsi qu'au soutien aux réformes stratégiques. Cela répond donc bien à un des objectifs que s'est assignée la Commission européenne en faveur du multilinguisme, à savoir, offrir aux jeunes des possibilités d'étudier et de travailler à l'étranger. À ce propos, savez-vous, par exemple que le coût total des activités de traduction et d'interprétation dans toutes les institutions de l'UE - à la Commission européenne, là où sont employés quelque trois milles traducteurs et interprètes, au Parlement européen, au Conseil, à la Cour de justice de l'UE, à la Cour des comptes européenne, au Comité économique et social européen et au Comité des régions - s'élève à environ un milliard d'euros par an. Et cela représente moins d'un pour-cent du budget de l'Union ou à peine plus de deux euros par citoyen. (Belga)