"Après une lourde restructuration qui a duré près trois ans, Ethias est redevenue une entreprise saine et rentable", affirme Dries Olemans, porte-parole de l'assureur. Pour étayer ses dires, il souligne la marge de solvabilité de 157 % alors que selon le régulateur du secteur, une marge de 100 % suffit pour être à même de respecter tous ses engagements. En raison des réductions de valeur et dépréciations enregistrées sur les obligations publiques grecques (345 millions d'euros) et sa participation dans Dexia, Ethias a clos l'exercice 2011 sur une perte de 25 millions d'euros pour un total de bilan de 23,9 milliards d'euros et un encaissement (primes émises brutes) de près de 2,5 milliards d'euros.

Pourtant, les épargnants d'Ethias ne sont pas rassurés : désormais, ces assurances-placements ne rapporteront qu'un rendement de 0 %. Dries Olemans rassure : "Cependant, le client ne perd rien. Nous continuerons à honorer toutes nos obligations contractuelles pour First et Top First. En outre, les rendements sur les autres produits - comme First Fiscal, First Invest et First Epargne-Pension - sont garantis. Enfin, nous ne réduisons que les réserves, comme le demande l'Europe. Dans ce dossier, nous avons toujours communiqué de manière transparente et correcte."

Pour éviter le départ des 160.000 clients titulaires d'un compte First - qui représentent environ 9 milliards d'euros d'avoirs -, Ethias lance aujourd'hui un nouveau produit en collaboration avec l'assureur Integrale : Certiflex-8. C' est également une assurance-placement à 8 ans (Branche 21) combinant primes flexibles et rendement garanti de 2,55 % (hors éventuelle participation aux bénéfices). Les frais d'entrée et de gestion s'élèvent respectivement à 1 % et 0,18 %.

Eric Pompen