Dans un mois, la déclaration d'impôt arrivera à nouveau dans nos boîtes aux lettres. Elle totalisera 885 codes, soit 75 nouveaux codes en plus. Si nous continuons à ce rythme, le nombre de codes dépassera le millier en 2019. Si vous le remarquez déjà, c'est probablement que vous essayez de remplir un crédit logement. C'est l'une des ma...

Dans un mois, la déclaration d'impôt arrivera à nouveau dans nos boîtes aux lettres. Elle totalisera 885 codes, soit 75 nouveaux codes en plus. Si nous continuons à ce rythme, le nombre de codes dépassera le millier en 2019. Si vous le remarquez déjà, c'est probablement que vous essayez de remplir un crédit logement. C'est l'une des matières qui n'est pas préremplie et à laquelle la plupart des contribuables sont confrontés. "En trois ans, cette matière a explosé de 53 à 161 codes. Elle recèle en outre de nouveaux pièges", écrivait le fiscaliste Jef Wellens de Wolters Kluwer, toujours parmi les premiers à découvrir la nouvelle déclaration fiscale.Le cadre qui traite des crédits hypothécaires est symptomatique du morcellement des compétences fiscales. En Flandre, il y a maintenant le bonus logement intégré et en Wallonie le chèque habitat. À Bruxelles, le bonus logement est supprimé. Outre les différents systèmes régionaux, nous traînons aussi les systèmes du passé pendant encore un bon bout de temps, et cet enchevêtrement inextricable conduit à une complexité et des erreurs inutiles. Avec la permanente régularisation fiscale voulue par le gouvernement fédéral, nous avons une nouvelle fois constaté comment différents niveaux politiques se paralysent l'un l'autre. Au temps où le gouvernement a besoin d'argent, nous ne pouvons pas nous le permettre. Tant les avocats fiscalistes que les employés du fisc se plaignent que cela ne peut pas continuer de la sorte et qu'une tabula rasa s'impose. Si même le contrôleur fiscal ne s'en sort plus, comment allons-nous dans ce cas payer les impôts correctement ?