Selon le gouvernement, la taxation des comptes-titres vise exclusivement les citoyens nantis. La nouvelle taxe a pour but d'instaurer une " politique fiscale plus juste ". En l'absence d'un cadastre de la fortune, il est difficile de savoir qui appartient (ou pas) à la catégorie des nantis. Le seuil est aujourd'hui fixé à 500.000 euros. Le gouvernement compte engranger 254 millions d'euros grâce à cette nouvelle taxe. Mais rien n'est moins sûr.
...