Ainsi, le Conseil supérieur des finances (CSF), dans un avis émis par sa section Fiscalité et parafiscalité, recommande, pour " rétablir l'équilibre par rapport à la charge fiscale actuelle qui résulte de la combinaison de l'impôt des sociétés au taux normal et du précompte mobilier ", une augmentation de ce précompte à 34 % si l'impôt des sociétés est réduit à 25 %, et à 38 % si l'impôt des sociétés est réduit à 20 %.
...