Un récent arrêt de la Cour d'appel de Bruxelles précise que les proches soignants ne doivent pas payer d'impôt sur le montant qu'ils reçoivent pour soigner un membre de la famille malade. Il y a toutefois une condition: il faut que le proche soignant reste volontairement à la maison, temporairement ou de manière permanente. Le montant ne peut alors pas être considéré comme une pension alimentaire.
...