Les deux possibilités ont leurs avantages et leurs inconvénients, et nous vous conseillons d'en discuter avec votre banquier afin de vous faire conseiller la solution la plus adéquate pour vous. Le but étant bien d'obtenir une bouffée d'oxygène et non pas de couler sous de nouvelles dettes.

Lire aussi| Que faire quand les factures impayées s'accumulent?

Le prêt personnel

Un prêt personnel, c'est le prêt à tempérament classique ou encore le crédit à la consommation. C'est-à-dire que vous empruntez un certain montant, auprès d'une institution financière, pendant une certaine durée. Tous les mois, vous remboursez une partie du capital ainsi que des intérêts.

On fait en général appel à ce type de prêt pour l'achat d'une voiture, pour effectuer des travaux de rénovation. Sachez que l'objet de ce crédit ne doit pas spécialement être motivé (vous n'avez pas à en donner la raison).

L'ouverture de crédit

Contrairement à un prêt personnel, l'ouverture de crédit est très souvent un contrat à durée indéterminée et vous n'aurez pas à rembourser de mensualités fixes. L'ouverture de crédit peut donc vous offrir plus de liberté et de souplesse qu'un prêt à tempérament mais "peut également avoir de lourdes conséquences dans le cas où vous ne parvenez pas à payer vos mensualités ", met en garde Danièle Bovy, experte juridique chez Test-Achats.

Et de préciser "certaines personnes ne parviennent pas à verser la mensualité obligatoire à rembourser, d'autres continuent à puiser dans la ligne de crédit en cas de difficultés financières et finissent par accumuler une plus lourde dette que le maximum autorisé".

Les erreurs à ne pas commettre

Il ne faut surtout pas considérer cette ligne de crédit comme une source supplémentaire de revenus, dans laquelle vous pouvez piocher au gré de vos envies comme si cet argent était le vôtre. Voici la première erreur à ne pas commettre."Utilisez-la par exemple pour faire face à une réparation inattendue et urgente à votre voiture ou votre maison, ou à un achat qui, compte tenu des circonstances, ne peut vraiment pas attendre, préconise Danièle Bovy. Ce n'est pas parce que vous avez la possibilité de retirer de l'argent qui n'est pas à vous que vous devez nécessairement le faire ! "

La seconde erreur est d'attendre dans les remboursements en vous disant que vous avez bien le temps... Oui c'est vrai que le mois prochain sera peut-être meilleure que ce mois-ci et que vous rembourserez à ce moment-là. Mais pendant ce temps, les intérêts s'accumulent et se multiplient. Il est donc conseillé de rembourser dès que possible, et même, si vous en avez la possibilité de ne pas vous cantonner au minimum de la mensualité : remboursez un montant plus élevé. L'expert Test-Achats conseille encore de ne pas hésiter à "consacrer immédiatement votre épargne au remboursement de l'ouverture de crédit. Il est beaucoup plus avantageux de rembourser un crédit qui vous coûte cher en intérêts (généralement plus de 10%) que de laisser l'argent sur un compte-épargne qui, aujourd'hui, ne rapporte rien ou quasiment rien."

Conséquences en cas d'impayés

Les conséquences en cas de retard de paiement d'un crédit à la consommation peuvent être très sérieuses. "Après un premier rappel, puis un recommandé, si vous n'apurez pas dans le délai légal de trois mois, le contrat est dénoncé et toutes les sanctions tombent", explique Danièle Bovy. C'est-à-dire :

• Devoir rembourser en une seule fois la dette en cours.

• Une pénalité et des intérêts de retard devront également être payés.

• Vous êtes enregistré dans la liste des mauvais payeurs auprès de la Centrale de Crédits aux Particuliers. Ne sous-estimez pas cet enregistrement, car il peut se révéler un sérieux obstacle à l'obtention d'un nouveau crédit même des années après.

Test-Achats précise aussi que vous vous exposez à d'éventuelles clauses de réserve de propriété et d'éventuelles cessions de rémunérations.

Les deux possibilités ont leurs avantages et leurs inconvénients, et nous vous conseillons d'en discuter avec votre banquier afin de vous faire conseiller la solution la plus adéquate pour vous. Le but étant bien d'obtenir une bouffée d'oxygène et non pas de couler sous de nouvelles dettes.Le prêt personnelUn prêt personnel, c'est le prêt à tempérament classique ou encore le crédit à la consommation. C'est-à-dire que vous empruntez un certain montant, auprès d'une institution financière, pendant une certaine durée. Tous les mois, vous remboursez une partie du capital ainsi que des intérêts.On fait en général appel à ce type de prêt pour l'achat d'une voiture, pour effectuer des travaux de rénovation. Sachez que l'objet de ce crédit ne doit pas spécialement être motivé (vous n'avez pas à en donner la raison).L'ouverture de créditContrairement à un prêt personnel, l'ouverture de crédit est très souvent un contrat à durée indéterminée et vous n'aurez pas à rembourser de mensualités fixes. L'ouverture de crédit peut donc vous offrir plus de liberté et de souplesse qu'un prêt à tempérament mais "peut également avoir de lourdes conséquences dans le cas où vous ne parvenez pas à payer vos mensualités ", met en garde Danièle Bovy, experte juridique chez Test-Achats. Et de préciser "certaines personnes ne parviennent pas à verser la mensualité obligatoire à rembourser, d'autres continuent à puiser dans la ligne de crédit en cas de difficultés financières et finissent par accumuler une plus lourde dette que le maximum autorisé".Les erreurs à ne pas commettreIl ne faut surtout pas considérer cette ligne de crédit comme une source supplémentaire de revenus, dans laquelle vous pouvez piocher au gré de vos envies comme si cet argent était le vôtre. Voici la première erreur à ne pas commettre."Utilisez-la par exemple pour faire face à une réparation inattendue et urgente à votre voiture ou votre maison, ou à un achat qui, compte tenu des circonstances, ne peut vraiment pas attendre, préconise Danièle Bovy. Ce n'est pas parce que vous avez la possibilité de retirer de l'argent qui n'est pas à vous que vous devez nécessairement le faire ! "La seconde erreur est d'attendre dans les remboursements en vous disant que vous avez bien le temps... Oui c'est vrai que le mois prochain sera peut-être meilleure que ce mois-ci et que vous rembourserez à ce moment-là. Mais pendant ce temps, les intérêts s'accumulent et se multiplient. Il est donc conseillé de rembourser dès que possible, et même, si vous en avez la possibilité de ne pas vous cantonner au minimum de la mensualité : remboursez un montant plus élevé. L'expert Test-Achats conseille encore de ne pas hésiter à "consacrer immédiatement votre épargne au remboursement de l'ouverture de crédit. Il est beaucoup plus avantageux de rembourser un crédit qui vous coûte cher en intérêts (généralement plus de 10%) que de laisser l'argent sur un compte-épargne qui, aujourd'hui, ne rapporte rien ou quasiment rien."