Entre le 2e trimestre 2013 et le 2e trimestre 2014, la cotisation moyenne des indépendants au statut social n'a que très légèrement augmenté de 5 euros, ou 0,4 %. Le montant moyen de la cotisation sociale est passé de 1.142,4 euros à 1.132,3 euros entre le premier et le second trimestre 2014. Cela indique donc une hausse des revenus très inférieure à l'inflation. De même, le nombre de demandes de délais de paiement pour ces cotisations a reculé de près de 10 % tandis que le montant associé s'est effondré de 17,4 %. Quant aux octrois de dispense de cotisations, elles s ont poursuivi leur baisse en chutant de 24 % sur un an, pour s'établir à 1.200. Il y a un an ce chiffre était supérieur à 1.600. Dans le même temps, le montant moyen associé à ces dossiers s'est accru de 11,4 % et dépasse 4.600 euros. Le nombre d'indépendants ayant fait appel à la Commission de dispense a fortement reculé (- 24,0 %) sur la même période. Cependant, ces derniers ont des cotisations plus élevées. Mais le second trimestre 2014 est aussi marqué par un accroissement significatif des faillites; elles ont augmenté de près de 10 % en glissement annuel. (Belga)

Entre le 2e trimestre 2013 et le 2e trimestre 2014, la cotisation moyenne des indépendants au statut social n'a que très légèrement augmenté de 5 euros, ou 0,4 %. Le montant moyen de la cotisation sociale est passé de 1.142,4 euros à 1.132,3 euros entre le premier et le second trimestre 2014. Cela indique donc une hausse des revenus très inférieure à l'inflation. De même, le nombre de demandes de délais de paiement pour ces cotisations a reculé de près de 10 % tandis que le montant associé s'est effondré de 17,4 %. Quant aux octrois de dispense de cotisations, elles s ont poursuivi leur baisse en chutant de 24 % sur un an, pour s'établir à 1.200. Il y a un an ce chiffre était supérieur à 1.600. Dans le même temps, le montant moyen associé à ces dossiers s'est accru de 11,4 % et dépasse 4.600 euros. Le nombre d'indépendants ayant fait appel à la Commission de dispense a fortement reculé (- 24,0 %) sur la même période. Cependant, ces derniers ont des cotisations plus élevées. Mais le second trimestre 2014 est aussi marqué par un accroissement significatif des faillites; elles ont augmenté de près de 10 % en glissement annuel. (Belga)