Emprunter de l'argent et être payé pour cela. Cela semble fou, mais pour certaines personnes ayant contracté un crédit hypothécaire à taux variable entre 2006 et 2011, c'est l'exacte vérité. Leur nombre est difficile à estimer car les banques sont particulièrement avares de commentaires sur ce thème délicat et même la fédération sectorielle Febelfin n'est guère diserte à ce propos. " Pour plus d'informations et d'éventuelles données chiffrées, vous devez vous adresser directement aux banques ", renvoie la porte-parole Isabelle Marchand. Chez le leader du marché BNP Paribas Fortis, on consent néanmoins à lever un coin du voile. " Chez nous, le taux ne peut plus être négatif, mais nous avons il est vrai un nombre limité d'anciens crédits à taux négatif en portefeuille. En tout, cela concerne quelques dizaines de dossiers ", concède la porte-parole Hilde Junius.
...