Il ne devrait en effet pas y avoir d'accord au sein du gouvernement pour appliquer la recommandation de la Banque nationale visant à pénaliser les prêts hypothécaires à quotité élevée (montant emprunté dépassant 80 % de la valeur du bien). Objectif : éviter une surchauffe du marché immobilier tout en renforçant la solidité de...