Considérons par exemple un ménage pouvant consacrer 1.000 euros par mois au remboursement d'un emprunt hypothécaire sur 20 ans. Avec un taux d'intérêt de 14 %, ce ménage peut souscrire un emprunt de 80.000 euros, contre 200.000 euros pour ce même ménage, à revenu égal, mais avec un taux d'intérêt de 2 %. Rien que par la baisse du taux d'intérêt, notre ménage voit sa capacité d'emprunt multipliée par 2,5. Le taux d'intérêt joue donc un rôle prépondérant dans la capacité de remboursement. Peu importe le taux d'intérêt, le total des ...