Durant les six premiers mois de l'année, 33.669 permis ont été octroyés, soit plus d'un tiers de plus par rapport à la même période l'an dernier (24.663). Il s'agit également d'un pic qui n'a plus été observé depuis 15 ans au moins.

La hausse a été surtout observée au cours des quatre premiers mois, avril culminant à 9.242 logements concernés par un permis. Cette progression s'explique par le renforcement des exigences en matière énergétique qui sont entrées en vigueur en début d'année. De nombreuses familles ont introduit l'an dernier une demande pour satisfaire aux anciennes exigences. Ce sont ces demandes qui sont aujourd'hui avalisées par les communes.

Dès le mois de mai toutefois, les chiffres ont diminué, avec 3.752 logements concernés alors qu'au mois de juin, 2.930 permis ont été octroyés, un plus bas mensuel qui n'avait plus été observé depuis novembre 2010.

Sur l'ensemble de l'année dernière, 49.000 permis avaient été délivrés.