La location de panneaux solaires est déjà monnaie courante chez nos voisins du nord, mais pas encore en Belgique. Cela est notamment lié à la législation néerlandaise qui définit les droits des propriétaires et des locataires de biens immobiliers. Cependant, la société belge Futech propose depuis un certain temps déjà une formule de location. "Ce système nous permet de dissiper les inquiétudes du propriétaire avant, pendant et après l'installation", explique Thomas Voets, responsable du marketing. "Nous nous chargeons également de l'entretien, ainsi que de la garantie des panneaux et de l'onduleur."
...

La location de panneaux solaires est déjà monnaie courante chez nos voisins du nord, mais pas encore en Belgique. Cela est notamment lié à la législation néerlandaise qui définit les droits des propriétaires et des locataires de biens immobiliers. Cependant, la société belge Futech propose depuis un certain temps déjà une formule de location. "Ce système nous permet de dissiper les inquiétudes du propriétaire avant, pendant et après l'installation", explique Thomas Voets, responsable du marketing. "Nous nous chargeons également de l'entretien, ainsi que de la garantie des panneaux et de l'onduleur.""Futech prend en charge gratuitement l'installation. Le propriétaire du bien ne paie qu'un loyer mensuel fixe pendant toute la durée du contrat de location (20 ans). Un montant de départ est réclamé au moment de l'installation mais il est remboursé chaque année à raison de 5% par an. Au terme du contrat, vous êtes propriétaire de l'installation, mais vous pouvez aussi l'acheter plus tôt. Détail non négligeable : l'énergie générée par les panneaux solaires peut être utilisée gratuitement dès le premier jour."Chez Brico aussiDepuis cinq mois environ, vous pouvez également vous adresser à la chaîne de bricolage Brico. La formule Brico Solar est proposée en collaboration avec l'installateur Earth, et prévoit à la fois une option d'achat et de location. Vous pouvez effectuer au préalable une simulation comparative sur le site web, ce qui est très pratique. Nous avons fait le test pour une maison standard dans laquelle 4.000 kWh d'électricité sont utilisés chaque année. Nous avons opté pour la formule premium Solar Pro qui offre une garantie sur la puissance.En fonction de la consommation, du type de toit et de l'orientation, le module de simulation a proposé une installation de quatorze panneaux solaires. Si la maison a moins de dix ans, vous payez 21% de TVA. L'investissement s'élève alors à 7.687,30 euros qui, selon la simulation, seront récupérés au bout de huit ans. Sur une période de 20 ans, vous économiserez 747,69 euros par an. Pour une maison plus ancienne, vous bénéficiez d'un taux de TVA réduit de 6%, ce qui ramène le montant total à 6.734,33 euros. La période d'amortissement tombe alors à sept ans.LocationSi vous optez pour la formule de location Solar Pro de Brico, vous payez 70 euros par mois avec le type d'installation précitée. Aucune caution n'est exigée. Mais sur une période de 20 ans, vous devrez débourser 16.800 euros, soit plus du double de ce que vous paieriez si vous achetiez les panneaux solaires. Cela dit, en tant que propriétaire, vous êtes déchargé de toute contrainte : la formule de location premium comprend l'analyse technique, l'installation, l'assurance tous risques, l'entretien, le nettoyage, le remplacement éventuel de l'onduleur et la surveillance continue.La location présente un autre avantage de taille : vous n'avez pas à payer le montant total de l'investissement en une seule fois. Même si, bien sûr, il existe aussi des prêts énergie à des taux avantageux. AXA, bpost banque et Crelan proposent actuellement le taux le plus bas du marché : 1,59%. Pendant une période maximale de quatre ans, vous payez un prêt de 7.687,30 euros (ce qui correspond à la formule d'achat de Brico Solar), soit seulement 165,36 euros par mois. En tout, les intérêts liés à ce prêt ne s'élèvent qu'à 250 euros. Traduction : virginie·dupont·sprl