31% des personnes entre 35 et 54 ans interrogées disent désirer contracter un crédit hypothécaire pour une seconde résidence à l'étranger. C'est plus que chez les plus de 55 ans (15%). La plus jeune génération craint cependant davantage la charge administrative liée à ce type d'achat, ainsi que le prix. "S'informer est le message", dit Leen Vermeule de Hip Estates. "Plus de la moitié des Belges (50,8%) prévoit un budget entre 100.000 et 200.000 euros pour une seconde résidence. Ils ont donc un large choix de logements."

Moment clé financier

Selon l'agence, il n'est pas si étonnant qu'un Belge sur quatre désire contracter un emprunt pour une seconde résidence. 37,5% des personnes interrogées trouvent notamment que c'est un investissement fructueux. Selon Vermeulen, les acheteurs attendent un moment clé financier pour acheter une seconde résidence, qui peut être un héritage ou une promotion professionnelle. "Le seuil est souvent moins élevé que ce que les gens pensent de prime abord." Seuls 13% des personnes interrogées ont déjà épargné pour une résidence secondaire.

C'est surtout le marché immobilier espagnol qui profite de l'intérêt pour les secondes résidences. Depuis le début de cette année, 2.235 Belges ont acheté un logement en Espagne.