En Belgique, le taux de référence sur les marchés financiers est l'Obligation Linéaire à 10 ans, plus couramment appelée l'OLO à 10 ans.

Depuis quelques mois ce taux de référence ne cesse de refluer, la Belgique faisant partie des bons élèves européens et ses emprunts portant de ce fait l'étiquette d'emprunts sûrs.

Ce ne fut toutefois pas toujours le cas. En novembre de l'année dernière, le taux de l'OLO belge a touché un sommet de 5,76%. Le 25 novembre 2011 pour être précis. A peine six mois plus tard (le 1er juin 2012) cette même OLO affichait un taux d'intérêt de 2,8% : moitié moins ! Et ce taux de référence belge semble vouloir rester sous cette barre symbolique des 3%.

Quelles sont les conséquences pour votre portefeuille de ce reflux du taux de référence à long terme belge ?

Nous avons interrogé BNP Paribas afin de déterminer si le belge pourrait, grâce à cette nouvelle donne sur le front des taux, financer l'achat d'un logement à moindre coût.

" La production d'un nouveau taux hypothécaire ne se base pas uniquement sur le OLO mais principalement sur un agglomérat de taux IRS. Nos taux ne sont pas revus sur base systématique. Nous évaluons semaine après semaine et adaptons si nécessaire ", explique le porte-parole de BNP Paribas.

Pas sûr donc que les taux des nouveaux crédits hypothécaires soient drastiquement revus à la baisse, même si ils suivent la tendance du marché dans une certaine mesure.

Pour l'heure, le meilleur taux fixe du marché (fixe à 20 ans sous conditions) s'affiche à 2,98%, tandis que le taux révisable annuellement (sous conditions) s'établi à 2,22% (source : www.vdvconseil.be). Il est incontestable dans ces conditions que le taux fixe est bien plus intéressant que le taux révisable.

Bonne nouvelle pour les prêts existants

Si les taux hypothécaires " en production " ne collent pas systématiquement à l'évolution des taux d'intérêts sur le marché, la situation est par contre toute autre pour les prêts révisable existants.

" Très concrètement, les taux OLO influencent surtout les taux des crédits existant puisque ce sont les taux de base pour la calcul de la révision du taux ", explique le porte-parole de BNP Paribas.

Bonne nouvelle : si vous disposez d'un emprunts hypothécaire révisable vous devriez donc recevoir un courrier sympathique de votre banquier vous annonçant la réduction de vos mensualités ou la diminution de la durée de votre emprunt.

Karine Huet