Ce mardi, les investisseurs restent d'une grande timidité. Ils doutent, en effet, de l'efficacité des plans de relance annoncés de part et d'autre de l'Atlantique alors que la plupart des indicateurs économiques démontrent une poursuite de la récession.

Même s'ils ont réussi à ouvrir légèrement dans le vert ce matin, les indices ont rapidement replongé dans le rouge.

A la mi-journée, les pertes étaient comprises entre 0,5 et 1%. Seul le BEL20 arrivait à se maintenir en positif !

A Londres, la compagnie pétrolière BP chutait de 4% à la mi-séance. Le bénéfice net du groupe a chuté de près de 24% au 4e trimestre en raison de la baisse des prix du pétrole. Sur l'ensemble de l'exercice toutefois, le bénéfice net progresse de 39%.

A Paris, BNP Paribas chutait encore de 4% suite à la menace d'une amende de plus de 8 millions EUR au Japon. Le titre souffre également des remous qui entoure l'opération d'acquisition de Fortis.

Et justement, concernant Fortis, il semble que l'euphorie de ce lundi soit passée. Après avoir pris 8% hier, le cours baisse de 1,5% en milieu de journée. Les pressions subies par les actionnaires ne prêtent guère à l'enthousiasme en effet.

Restons en Belgique avec Solvay, qui est soupçonné par les autorités américaines d'entrave à la concurrence. En fin de matinée, l'action Solvay reculait de près de 2%

Vincent Joye

Ce mardi, les investisseurs restent d'une grande timidité. Ils doutent, en effet, de l'efficacité des plans de relance annoncés de part et d'autre de l'Atlantique alors que la plupart des indicateurs économiques démontrent une poursuite de la récession. Même s'ils ont réussi à ouvrir légèrement dans le vert ce matin, les indices ont rapidement replongé dans le rouge.A la mi-journée, les pertes étaient comprises entre 0,5 et 1%. Seul le BEL20 arrivait à se maintenir en positif !A Londres, la compagnie pétrolière BP chutait de 4% à la mi-séance. Le bénéfice net du groupe a chuté de près de 24% au 4e trimestre en raison de la baisse des prix du pétrole. Sur l'ensemble de l'exercice toutefois, le bénéfice net progresse de 39%.A Paris, BNP Paribas chutait encore de 4% suite à la menace d'une amende de plus de 8 millions EUR au Japon. Le titre souffre également des remous qui entoure l'opération d'acquisition de Fortis.Et justement, concernant Fortis, il semble que l'euphorie de ce lundi soit passée. Après avoir pris 8% hier, le cours baisse de 1,5% en milieu de journée. Les pressions subies par les actionnaires ne prêtent guère à l'enthousiasme en effet. Restons en Belgique avec Solvay, qui est soupçonné par les autorités américaines d'entrave à la concurrence. En fin de matinée, l'action Solvay reculait de près de 2%Vincent Joye