Les synergies d'un total 900 millions d'euros se composent de 850 millions d'euros de synergies de coûts portant sur l'organisation, les systèmes d'information, les locaux, les achats et les ressources humaines. "La réduction des effectifs viendra pour l'essentiel de départs naturels ou volontaires", précise BNP Paribas Fortis.

En Belgique, les synergies atteignent 124 millions, dont 93
millions d'euros pour les activités de banque de détail et de banque privée et 31 millions d'euros pour les activités de banque commerciale.

Pour la banque de détail et de banque privée le groupe précise que les synergies viendront notamment du redéploiement du personnel vers les ventes et à l'utilisation de la plate-forme de gestion de la relation client et du modèle de Banque privée de BNP Paribas. Pour le volet banque commerciale, le groupe fera des économies grâce aux synergies de revenus liées aux opportunités accrues de ventes croisées et à une plus grande proximité avec la clientèle.

Au total, concernant la banque de détail (la Belgique, le Luxembourg, la France, l'Italie et les implantations internationales), les synergies se montent à 252 millions d'euros, "principalement des synergies de coûts provenant de l'optimisation des réseaux et de la meilleure utilisation des technologies, notamment pour la gestion de la relation client et le traitement des cartes".

Les synergies d'un total 900 millions d'euros se composent de 850 millions d'euros de synergies de coûts portant sur l'organisation, les systèmes d'information, les locaux, les achats et les ressources humaines. "La réduction des effectifs viendra pour l'essentiel de départs naturels ou volontaires", précise BNP Paribas Fortis. En Belgique, les synergies atteignent 124 millions, dont 93 millions d'euros pour les activités de banque de détail et de banque privée et 31 millions d'euros pour les activités de banque commerciale. Pour la banque de détail et de banque privée le groupe précise que les synergies viendront notamment du redéploiement du personnel vers les ventes et à l'utilisation de la plate-forme de gestion de la relation client et du modèle de Banque privée de BNP Paribas. Pour le volet banque commerciale, le groupe fera des économies grâce aux synergies de revenus liées aux opportunités accrues de ventes croisées et à une plus grande proximité avec la clientèle. Au total, concernant la banque de détail (la Belgique, le Luxembourg, la France, l'Italie et les implantations internationales), les synergies se montent à 252 millions d'euros, "principalement des synergies de coûts provenant de l'optimisation des réseaux et de la meilleure utilisation des technologies, notamment pour la gestion de la relation client et le traitement des cartes".