Les Bourses européennes sont en forte baisse à la mi-séance dans le sillage de Wall Street en forte baisse hier à la clôture. Les indices européens s'enfoncent tous les jours d'avantage à mesure que les chiffres confirment la récession et les inquiétudes sur la solidité financière des sociétés.

Les valeurs financières sont à nouveau à la peine ce vendredi. AXA (-15,23%) perd pied après que l'assureur a annoncé qu'il demanderait à ses actionnaires le 30 avril l'autorisation d'émettre d'actions de préférence. Le marché craint une augmentation de capital. A Zurich, l'action UBS chute en bourse après la demande du fisc américain de lui fournir des informations sur 52.000 comptes secrets détenus par des ressortissants américains.

Toujours sur la Bourse de Paris Saint-Gobain chute de plus de 17% après avoir créé la surprise en annonçant une augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros. Lafarge qui a également annoncé une augmentation de capital du même montant mais attendue, perd 2,55%.

La Bourse de Bruxelles est également en fort recul à la mi-journée, plombé par les valeurs bancaires en fort recul. Seul Fortis tire son épingle du jeu, toujours poussé par les spéculateurs.

Après avoir perdu beaucoup de points cette semaine, le tréfileur courtraisien Bekaert est en légère progression. Il a enregistré une hausse de 22,5% de son chiffre d'affaires consolidé en 2008 à 2,663 milliards d'euros, soit mieux qu'attendu par les analystes. Ces derniers tablaient sur un chiffre d'affaires de 2,597 milliards pour l'ensemble de l'année, soit une progression de 19,5% d'une année à l'autre. La hausse du chiffre d'affaires est à mettre sur le compte de la croissance organique à hauteur de 17,7%, grâce à la répercussion des hausses de prix des matières premières, et de 5,8% aux acquisitions de Vicson (Venezuela) et de Proalco (Colombie)..

Les Bourses européennes sont en forte baisse à la mi-séance dans le sillage de Wall Street en forte baisse hier à la clôture. Les indices européens s'enfoncent tous les jours d'avantage à mesure que les chiffres confirment la récession et les inquiétudes sur la solidité financière des sociétés.Les valeurs financières sont à nouveau à la peine ce vendredi. AXA (-15,23%) perd pied après que l'assureur a annoncé qu'il demanderait à ses actionnaires le 30 avril l'autorisation d'émettre d'actions de préférence. Le marché craint une augmentation de capital. A Zurich, l'action UBS chute en bourse après la demande du fisc américain de lui fournir des informations sur 52.000 comptes secrets détenus par des ressortissants américains.Toujours sur la Bourse de Paris Saint-Gobain chute de plus de 17% après avoir créé la surprise en annonçant une augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros. Lafarge qui a également annoncé une augmentation de capital du même montant mais attendue, perd 2,55%.La Bourse de Bruxelles est également en fort recul à la mi-journée, plombé par les valeurs bancaires en fort recul. Seul Fortis tire son épingle du jeu, toujours poussé par les spéculateurs.Après avoir perdu beaucoup de points cette semaine, le tréfileur courtraisien Bekaert est en légère progression. Il a enregistré une hausse de 22,5% de son chiffre d'affaires consolidé en 2008 à 2,663 milliards d'euros, soit mieux qu'attendu par les analystes. Ces derniers tablaient sur un chiffre d'affaires de 2,597 milliards pour l'ensemble de l'année, soit une progression de 19,5% d'une année à l'autre. La hausse du chiffre d'affaires est à mettre sur le compte de la croissance organique à hauteur de 17,7%, grâce à la répercussion des hausses de prix des matières premières, et de 5,8% aux acquisitions de Vicson (Venezuela) et de Proalco (Colombie)..