Les valeurs financières se distinguent tout particulièrement. A l'image de HSBC à Londres, UBS à Zurich et BNP Paribas à Paris, la plupart des banques européennes progressaient ainsi de plus de 5%. La Commerzbank progressait même de plus de 10% après que le Handelsblatt ait indiqué que le gouvernement allemand préparait un second plan de sauvetage du secteur financier.

Les valeurs pétrolières étaient également bien orientées dans le sillage du prix du baril qui progressait à 44 dollars à New-York.

Remy Cointreau à Paris et BT Group à Londres chutaient lourdement après avoir réduit leurs prévisions de bénéfices.

A Bruxelles, le Bel 20 s'envolait de près de 3% grâce au rebond de 40% de KBC. Les marchés étant rassurés après l'injection de 2 milliards EUR du gouvernement flamand.

Nyrstar rebondit également sensiblement malgré que le groupe ait annoncé qu'il ne verserait pas de dividende pour 2008.

Plusieurs statistiques économiques sont attendues cette après-midi aux Etats-Unis dont les chiffres de la construction et l'évolution hebdomadaire des demandes d'allocation de chômage qui donneront aux marchés une indication sur l'évolution du marché de l'emploi en janvier outre-Atlantique.

Les valeurs financières se distinguent tout particulièrement. A l'image de HSBC à Londres, UBS à Zurich et BNP Paribas à Paris, la plupart des banques européennes progressaient ainsi de plus de 5%. La Commerzbank progressait même de plus de 10% après que le Handelsblatt ait indiqué que le gouvernement allemand préparait un second plan de sauvetage du secteur financier.Les valeurs pétrolières étaient également bien orientées dans le sillage du prix du baril qui progressait à 44 dollars à New-York.Remy Cointreau à Paris et BT Group à Londres chutaient lourdement après avoir réduit leurs prévisions de bénéfices. A Bruxelles, le Bel 20 s'envolait de près de 3% grâce au rebond de 40% de KBC. Les marchés étant rassurés après l'injection de 2 milliards EUR du gouvernement flamand.Nyrstar rebondit également sensiblement malgré que le groupe ait annoncé qu'il ne verserait pas de dividende pour 2008.Plusieurs statistiques économiques sont attendues cette après-midi aux Etats-Unis dont les chiffres de la construction et l'évolution hebdomadaire des demandes d'allocation de chômage qui donneront aux marchés une indication sur l'évolution du marché de l'emploi en janvier outre-Atlantique.