Les bonnes nouvelles n'étaient pas au rendez-vous bien au contraire mais les achats à bon compte ont largement dominé tout au long de la semaine.

Pourtant le dossier de la crise européenne ne s'est pas amélioré que du contraire. La Grèce et l'octroi d'une nouvelle tranche d'aide reste au centre des préoccupations. La question devra d'ailleurs être tranché la semaine prochaine. Et, le budget européen est loin d'être bouclé avec de vives tensions à la clé.

Au Etats-Unis par contre la semaine écourtée pour cause de Thanksgiving a donné un peu d'air aux investisseurs après plusieurs semaines haletantes.

Europe : SAS - ArcelorMittal

Aux actions, le titre SAS a pris de la hauteur cette semaine. La compagnie aérienne scandinave a trouvé un accord avec la plupart des syndicats avec lesquels elle négocie entre autres des baisses de salaires et des suppressions de postes pour assurer la survie du groupe menacé de faillite.

ArcelorMittal pâtit de perspectives maussades pour 2013. Le groupe a indiqué lundi que 2013 serait plus difficile à négocier encore que 2012.

Europe : Société Générale - KBC

Le secteur bancaire a retrouvé le sourire cette semaine et ce malgré l'abaissement de la note financière de la France par Moody's.

L'abaissement de la note de la France par l'agence Moody's, est une décision attendue depuis plusieurs mois, et n'a donc eu qu'un effet marginal, étant déjà inscrite dans les cours. Moody's a dégradé la note de la France à Aa1 au lieu de Aaa.

Bruxelles : Solvay - Colruyt

A Bruxelles, il était bon d'être une valeur cyclique cette semaine à l'image de Solvay qui est au rang des plus forte progression hebdomadaire du Bel 20.

A contrario, les valeurs défensives ont fait une semaine " sans " comme Colruyt.

Bruxelles : IBA - GIMV

Hors indice, IBA a annoncé une perte au terme de ce troisième trimestre ce qui n'a pas plu aux marchés. Les propos très rassurants du management sur l'avenir de la société et une probable croissance de 5% à 10% sur les 3 prochaines années n'ont semble-t-il pas convaincus.

La GIMV a également souffert de l'annonce de ses semestriels. La holding flamande a bouclé le premier semestre de son exercice 2012-2013 par une perte nette de 8 millions d'euros et sur une valeur intrinsèque en baisse à 40,5 euros par action.

ETATS-UNIS

Petite semaine pour la Bourse américaine fermée ce jeudi pour Thanksgiving. Dans l'ensemble semaine relativement positive avec entre autre des chiffres d'inscriptions au chômage en retrait.

Etats-Unis : HP

Les investisseurs ont lourdement sanctionné le groupe informatique HP qui, en pleine restructuration, a de nouveau déçu avec une lourde perte annuelle de 12,65 milliards de dollars et des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours. L'entreprise a notamment dû passer une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars pour couvrir des pertes liées au rachat en 2011 de l'éditeur britannique de logiciels Autonomy.

Les bonnes nouvelles n'étaient pas au rendez-vous bien au contraire mais les achats à bon compte ont largement dominé tout au long de la semaine.Pourtant le dossier de la crise européenne ne s'est pas amélioré que du contraire. La Grèce et l'octroi d'une nouvelle tranche d'aide reste au centre des préoccupations. La question devra d'ailleurs être tranché la semaine prochaine. Et, le budget européen est loin d'être bouclé avec de vives tensions à la clé.Au Etats-Unis par contre la semaine écourtée pour cause de Thanksgiving a donné un peu d'air aux investisseurs après plusieurs semaines haletantes.Europe : SAS - ArcelorMittalAux actions, le titre SAS a pris de la hauteur cette semaine. La compagnie aérienne scandinave a trouvé un accord avec la plupart des syndicats avec lesquels elle négocie entre autres des baisses de salaires et des suppressions de postes pour assurer la survie du groupe menacé de faillite. ArcelorMittal pâtit de perspectives maussades pour 2013. Le groupe a indiqué lundi que 2013 serait plus difficile à négocier encore que 2012. Europe : Société Générale - KBCLe secteur bancaire a retrouvé le sourire cette semaine et ce malgré l'abaissement de la note financière de la France par Moody's.L'abaissement de la note de la France par l'agence Moody's, est une décision attendue depuis plusieurs mois, et n'a donc eu qu'un effet marginal, étant déjà inscrite dans les cours. Moody's a dégradé la note de la France à Aa1 au lieu de Aaa. Bruxelles : Solvay - ColruytA Bruxelles, il était bon d'être une valeur cyclique cette semaine à l'image de Solvay qui est au rang des plus forte progression hebdomadaire du Bel 20.A contrario, les valeurs défensives ont fait une semaine " sans " comme Colruyt. Bruxelles : IBA - GIMV Hors indice, IBA a annoncé une perte au terme de ce troisième trimestre ce qui n'a pas plu aux marchés. Les propos très rassurants du management sur l'avenir de la société et une probable croissance de 5% à 10% sur les 3 prochaines années n'ont semble-t-il pas convaincus.La GIMV a également souffert de l'annonce de ses semestriels. La holding flamande a bouclé le premier semestre de son exercice 2012-2013 par une perte nette de 8 millions d'euros et sur une valeur intrinsèque en baisse à 40,5 euros par action.ETATS-UNISPetite semaine pour la Bourse américaine fermée ce jeudi pour Thanksgiving. Dans l'ensemble semaine relativement positive avec entre autre des chiffres d'inscriptions au chômage en retrait.Etats-Unis : HPLes investisseurs ont lourdement sanctionné le groupe informatique HP qui, en pleine restructuration, a de nouveau déçu avec une lourde perte annuelle de 12,65 milliards de dollars et des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours. L'entreprise a notamment dû passer une charge exceptionnelle de 8,8 milliards de dollars pour couvrir des pertes liées au rachat en 2011 de l'éditeur britannique de logiciels Autonomy.